Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Meeting EDS- Un cadre du PDCI présent, le départ de Ouattara réclamé par la jeunesse de l’opposition

Publié le lundi 30 juillet 2018  |  Pôle Afrique


Il y avait monde à la place CP1 de Yopougon, une commune populaire de la ville d’Abidjan. La jeunesse de la coalition Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a sonné la mobilisation ce samedi, afin de demander une fois de plus un changement de régime. Le PDCI-RDA s’est fait représenter à ce meeting.

Les militants étaient assis, soit sous les bâches, soit sous un soleil de plomb, pour voir se succéder à la tribune, les différents leaders de jeunesse. Les jeunes des formations politiques membres de la coalition de l’opposition EDS, ont donné de la voix pour protester contre un certain nombre de faits qu’ils jugent, anti-démocratiques.

Dahi Nestor, secrétaire national de la jeunesse du FPI, tendance Abou Drahamane Sangaré et président du comité d’organisation, n’a pas manqué de signifier que « cette rencontre est la preuve qu’il existe en Côte d’Ivoire, une jeunesse consciente et prête à faire barrière à la forfaiture. Cette grande mobilisation traduit l’attachement du peuple à Laurent Gbagbo. Les ivoiriens sont fatigués du régime d’Abidjan et sont prêts à en découdre » a-t-il lancé.

Dans une arène politique où les cartes ont été redistribuées, les probables alliances entre partis politiques, en vue des prochaines élections en Côte d’Ivoire, prennent peu à peu forme. Pour cette rencontre de la jeunesse EDS, Gouali Dodo Basile, député de Vavoua et membre du bureau politique du PDCI, a dit être porteur d’un message du président Henri Konan Bédié.

« Le PDCI a un devoir de mémoire envers le FPI. On s’en souvient lorsque le président Henri Konan Bédié était en exil, le président Gbagbo a dit qu’il le ferait rentrer au pays, et il l’a fait. Il est maintenant temps pour nous, de rendre l’ascenseur. Je vous le dis aujourd’hui la paix en Côte d’Ivoire passe par la libération de Laurent Gbagbo. Le président Bédié n’est plus dans les mensonges et il vous apporte tout son soutien » a-t-il martelé.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment