Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le peuple Dida a donné à la nation ses premiers intellectuels (Zakpa Komenan)

Publié le lundi 30 juillet 2018  |  AIP
Mise
© Ministères par Guy Lasme
Mise en place du Conseil National des Sports
Mercredi 7 janvier 2015. Abidjan. Cérémonie de la mise en place du Conseil National des Sports lors de laquelle l`ancien Ministre Zakpa Komenan a été élu président et a reçu les félicitations du Ministre Alain Lobognon à salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.


Divo, 30 juil (AIP) – Le grand peuple Dida, dans l'actuelle région du Lôh-Djiboua, a donné à la Côte d’Ivoire les meilleurs de ses fils notamment les deux premiers instituteurs du pays, Soukou Kragbé et Lohoua Beugré, a affirmé lundi, le président du conseil régional, dans un entretien diffusé sur la radio locale, Radio Sud Bandama (Rsb).

« L’un est entré à Gooré en 1909 pour en sortir en 1912 et le second y est entré en 1912 pour sortir en 1914. Il a fallu attendre 1916 pour que le village d’Aby à Aboisso donne à la Côte d’Ivoire son troisième instituteur, Joseph Anoma », a indiqué le président Zakpa.

Pour lui, les Dida ont pris une part importante dans l’avènement de la Côte d’Ivoire moderne à travers une génération « inoubliable » d’intellectuels.

Ainsi le premier médecin de la Côte d’Ivoire, Dr Lattié David, le premier pharmacien, Dr Ahekpa Kplakpla, le premier ingénieur phytopathologiste, Bertin Gbohorou, le premier ingénieur électrotechnicien, Koudou Gbatê, le premier ingénieur pédologue, Dago Akalewa et bien d’autres sont tous des Dida, a affirmé Zakpa Komenan.

« Nous avons joué les premiers rôles en Côte d’Ivoire mais j’avoue nous nous sommes retrouvés aujourd’hui là où nous sommes, un peu de notre faute. Les mauvais sentiments qui nous habitent, la haine que nous avons pour nos frères, la médisance et les jalousies », s'est-il indigné.

Zakpa komenan a invité les Dida à la cohésion en vue d’assurer la renaissance et le développement de la grande région du Lôh-Djiboua.

(AIP)

gso/fmo
Commentaires


Comment