Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Un passant blessé à la suite d’échanges de tirs entre des policiers et des gangsters à San Pedro

Publié le lundi 30 juillet 2018  |  AIP


San Pedro, 30 juil (AIP) – Un jeune planteur de passage, non loin d’un dispositif de la police, a été blessé par une balle perdue, au menton et au cou, à la suite d’échanges de tirs entre policiers et deux présumés gangsters en fuite, au quartier Château de San Pedro, a appris l’AIP.

Selon certains témoins, les faits se sont produits dans l’après-midi de vendredi, non loin du cimetière de San Pedro, au quartier Château. Une information à la police a signalé la présence de deux individus qui seraient armés et roulant à moto, dans les environs du Grand marché, au quartier Bardot.

Deux éléments de la patrouille de police du 2ème arrondissement de San Pedro se sont alors mis à la recherche des suspects, et ne parvenant pas à les repérer, ils sont allés mettre un dispositif d’interception, non loin du cimetière. La police opère souvent ainsi, a-t-on appris, afin d’éviter que des suspects n’aillent se cacher par cette voie conduisant au cimetière, comme c’est souvent le cas, quand des gangsters sont pris en chasse par les forces de l’ordre, dans ce secteur de la ville.

Des sources proches du dossier indiquent que les tirs sont survenus, quand deux individus à motos, correspondant au signalement donné, ont forcé à vive allure, le dispositif de la police. Un des éléments de la police aurait fait un tir de sommation et au moment de baisser son arme, un tir malencontreux serait parti, touchant le jeune planteur de 34 ans, Gnéhi Noël, pendant que les présumés gangsters s’échappaient.

La victime est aussitôt prise en charge par la police et conduite au Centre hospitalier régional (CHR) de San Pedro, où après les premiers soins et une radio, le médecin recommande un transfert médicalisé à Abidjan par ambulance. Reçu au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Treichville, Gnéhi Noël, selon une source médicale, est hors de danger depuis samedi et pourrait être libérée dès lundi.

Inquiets, vendredi après l’incident, une vingtaine de jeunes du quartier Château et des membres de la famille de la victime sont allés au 2ème arrondissement de police s’informer sur la prise en charge du blessé. Ils ont été rassurés par les bonnes nouvelles d’Abidjan. Ils ont, par ailleurs, appris plus tard que le policier auteur du tir, a été conduit à l’école de police d’Abidjan, où il est momentanément détenu pour les besoins de l’enquête.

(AIP)

Jmk/fmo
Commentaires


Comment