Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Vers l’élaboration d’un document de restauration du couvert végétal ivoirien

Publié le mercredi 1 aout 2018  |  AIP


Yamoussoukro- Le Comité national de pilotage (CNP) a débuté, mardi, à Yamoussoukro, un atelier de finalisation du document de relatif au Mécanisme spécial de don (DGM) en vue de la reconstitution du couvert végétal en Côte d’Ivoire.

Initié en partenariat avec la Banque mondiale, l’atelier s’inscrit dans le cadre du Programme d’investissement forestier (PIF), l’un des trois programmes du Fonds stratégique pour le climat (FSC).

L’objectif du DGM est de renforcer l’implication des communautés locales dans la gestion des ressources forestières, afin d’atteindre plus efficacement les résultats à la fois de restauration du couvert et de lutte contre la pauvreté.

Le coordonnateur général de l’unité intégrée d’administration de projet, Pr Kouadio Georges, a indiqué qu’après un premier atelier qui a donné un document provisoire, le projet de reforestation de la Côte d’Ivoire devrait, dans sa finalisation, visiter un certain nombre de sites retenus dans la région de Soubré, du N’Zi et à Didievi, échanger avec les formateurs relais les pépiniéristes et voir les pépinières des espèces retenues pour mieux respecter au mieux « la feuille de route ».

« Aujourd’hui, nous rentrons en atelier pour trois jours afin de finaliser le document le plus important pour l’ensemble des composants du projet et fixer les jalons et sillons de ce que nous voulons faire et atteindre l’objectif de la reforestation de la Côte d’Ivoire », a souligné le Pr Kouadio, en présence d'une représentante de la Banque mondiale, Meerim Shakirova.

La Côte d’Ivoire bénéficie d’un financement de 13,4 milliard de francs CFA pour mettre en œuvre des projets et activités de réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts dans la zone Sud-ouest autour du parc national de Taï et du centre. En complément du PIF, le pays bénéficie d’un don de 2,5 milliards de francs CFA du Mécanisme spécial de don (MSD) en faveur des communautés locales.

nam/tm
Commentaires


Comment