Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La POECI appelle au dialogue et á la concertation pour des élections régionales et municipale inclusives,apaisées libres et transparentes

Publié le jeudi 2 aout 2018  |  POECI
Politique
© Autre presse par DR / POECI
Politique / Les enjeux de l’observation électorale au cœur d’un atelier de la POECI
Mardi 23 mai 2017 . Abidjan . Cérémonie d`ouverture de l`atelier de réflexion sur les enjeux de l`observation électorale en Côte d`Ivoire organisé par la POECI


La Plateforme de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI), organisation
non partisane et spécialisée sur les questions d’observation électorale et de promotion de la démocratie et
de la gouvernance, est activement impliquée dans l’observation des processus électoraux depuis 2015.
En prélude aux les élections Régionales et Municipales de 2018, la POECI a déployé des missions de
sensibilisation et d’observation du processus de Révision de la Liste Electorale (RLE) eût égard à l’enjeu
majeur que représente cette RLE pour les populations. Elle entend poursuivre son travail de veille afin de
contribuer à des élections inclusives, libres, transparentes et apaisées.

Sur le processus électoral

L’opération de Révision de la Liste Electorale (RLE) de 2016, organisée et supervisée par la Commission Electorale Indépendante (CEI), s’est déroulée du 18 juin au 24 juin 2018, soit sur une durée d’une semaine. Au terme de ce processus, la CEI a remis la liste électorale provisoire aux différents groupements et partis politiques, le vendredi 20 juillet 2018.
Lors du Conseil des Ministres du 18 juillet 2018, le Gouvernement, sur proposition de la CEI, a fixé la date des élections locales (Régionales et Municipales) au 13 octobre 2018. La POECI se réjouit de cette décision, qui est conforme à l’article 134 du code électoral qui dispose que « Les conseillers municipaux sont élus pour cinq(05) ans sur des listes complètes. Ils sont rééligibles. Les conseils municipaux sont renouvelés à une date fixée par décret pris en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des élections. La date est publiée au Journal officiel au moins deux mois avant les élections (…) ».

Le respect de cette disposition atteste de l’intérêt des gouvernants à garantir la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire. La POECI se réjouit que les parties prenantes aux processus électoraux aient pris en compte ses recommandations résultant de sa conférence de presse du 26 décembre 2017, que sont l’organisation de la révision de la liste électorale de 2016 et la tenue effective des élections Régionales et Municipales en 2018.
Toutefois, la POECI invite la CEI et plus spécifiquement les Commissaires locaux à faire preuve d’impartialité et de professionnalisme durant les élections locales.
La POECI encourage les requérants/requérantes, les groupements et partis politiques, et les citoyens / citoyennes à s’intéresser à la période de contentieux sur la liste électorale provisoire, qui s’ouvre le 25 juillet et prend fin le 14 Août 2018 avec l’affichage des décisions de la CEI.

Cette étape constitue un moment important dans le traitement des différentes réclamations en vue de parfaire la liste électorale de 2018. A son niveau, la POECI procédera à l’analyse numérique de la liste électorale et partagera ses observations avec l’ensemble des parties prenantes.
La POECI exhorte la CEI à impliquer davantage les Organisations de la Société Civile (OSC) dans l’éducation civique des populations pour des élections locales apaisées.
La POECI, invite le Gouvernement à mettre à la disposition de la CEI, les médias d’Etat et les moyens financiers conséquents pour une bonne organisation de ces élections Régionales et Municipales.
Aux OSC, la POECI recommande une vive implication dans l’observation des élections locales et dans la sensibilisation des populations sur l’intérêt de prendre part aux élections locales de manière pacifique et d’exercer librement leur choix le jour du vote.

En somme, la POECI tient à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, qu’elle observera les élections locales (Régionales et Municipales) et lance un appel aux partenaires nationaux et internationaux en vue d’assurer ce travail d’observation citoyenne et de s’assurer de la crédibilité de ces élections.
Sur la situation sociopolitique, la POECI est très inquiète et appelle à l’apaisement et au dialogue et à la concertation entre toutes les parties.

En effet, les débats autour du parti unifié, la question des candidatures au sein du RHDP ou du RHDP unifié, la précampagne qui a commencé de manière prématurée, le convoyage des électeurs et le manque de professionnalisme de certains membres de certaines commissions électorales locales, les candidatures déclarées ou non en prévision des élections locales de 2018 et présidentielles de 2020, les divisions au sein des partis politiques de l’opposition, l’organisation de deux congrès par les deux tendances du FPI sont de nature à exacerber les tensions au niveau des communautés locales et au sein des militants/militantes d’un même groupement et partis politiques. A cela, il faut ajouter la mort regrettable d’un jeune étudiant lors d’une manifestation politique, organisé par le Rassemblement des Amis de la Côte d’Ivoire (RACI) à Korhogo le samedi 7 juillet ; tout cela suscite des inquiétudes quant aux respects des droits et libertés publiques.
Au vu des tensions politiques existantes, la POECI invite les groupements et partis politiques à
s’impliquer davantage dans ce scrutin de façon pacifique en sensibilisant leurs militants/militantes au respect de la liberté d’association, d’opinion et d’expression. La POECI, appelle les groupements et partis politiques au respect rigoureux du Code de bonne conduite qu’ils ont eux-mêmes signés en 2015.

En outre, elle entend mener en partenariat avec l’Observatoire du Code de bonne conduite, une mission de bons offices auprès des parties prenantes au processus électoral afin de garantir la tenue d’élection paisible sans heurts et de veiller au respect du Code de bonne conduite.
Enfin la POECI invite le gouvernement à initier un cadre de dialogue et de concertation avec tous les segments de la société ivoirienne afin de dégager des consensus forts allant dans le sens de la consolidation de la paix et de la démocratie et d’éviter aux ivoiriens/ivoiriennes toute nouvelle crise liée au processus électoral.
Commentaires


Comment