Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Abobo : 18 mamans SOS reçoivent la plus haute reconnaissance de la Fédération SOS Children’s Villages International

Publié le mercredi 8 aout 2018  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Abidjan.net par PR
Cérémonie de remise de chevalières aux mères du SOS Village d`enfants d`Abobo
Abidjan le 04 août 2018. Le président de la Fédération Internationale Siddharta Kaul a procédé ce samedi à la remise de chevalières à 18 mères du SOS Village d`enfants d`Abobo.


SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire est une organisation non-gouvernementale, membre de la Fédération SOS Children’s Villages International présente dans 135 pays et qui œuvre dans la prise en charge familiale complète des enfants vulnérables en vue de leur autonomie.

Ainsi, à l’occasion de la visite de travail de Siddharta Kaul, président de la fédération internationale, du 1er au 4 août, 18 Mères SOS ont été honorées ce samedi au village de la commune d’Abobo.

Sous les cris de joies et les danses des parents et amis réunis pour l’occasion, les mères SOS ont chacune reçue un diplôme de félicitation et une chevalière, marquant le plus haut grade d’honneur dans la famille SOS Village International.

Paul Gbato, président national SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire a rendu hommage à ces femmes pour leur travail auprès des enfants et leur dévouement en général, se félicitant des programmes développés depuis la création des villages SOS en 1971 et qui ont permis d’améliorer le bien être des populations et général et des enfants en particulier.

« Dans la vie d’un enfant, toute la communauté participe à l’éducation. C’est pourquoi nos villages ont du succès en Afrique parce que chacun y joue un rôle particulier. Ce que vous faites chaque jour n’est par quelque chose de facile car les enfants peuvent être difficiles. En reconnaissance pour votre dévouement, vous recevrez le grade le plus élevé de l’organisation » a souligné le président Siddharta Kaul.

Cependant, il a exhorté les mères à ne pas s’arrêter là : « Vous ne devez pas dire que vous avez tout fait mais vous devez toujours faire mieux. Vous devrez également former d’autres femmes ou les tantes à devenir elles aussi mères SOS.»

Pour les mères SOS, cette distinction couronne « notre travail et nos efforts à faire des enfants qui sont sous notre responsabilité des êtres pleinement épanouis, autonomes et responsables.»

Elles ont également salué les efforts de SOS Village d’Enfants à travers l’augmentation du salaire des mères et tantes SOS, la couverture médicale à 100% des mères SOS en fonction et à la retraite et la révision de leur statut et l’amélioration de leurs conditions de travail.

« Sachez que cette distinction est une grande source de motivation. Elle enflamme davantage l’ardeur au travail des mamans et des tantes. Soyez rassurés de notre dévouement et de notre engagement pour les enfants qui sont à notre charge. Nous travaillerons à toujours mériter cette confiance placée en nous » ont-elles promis.

Les mères SOS sont des femmes toutes les couches socioprofessionnelles qui ont résolument changé de métier et de mode de vie pour devenir mères SOS.

Le recrutement d’une mère SOS, est organisé en quatre étapes. Un groupe de travail dédié au recrutement des mères SOS se réunit en commission pour étudier les candidatures reçues. Les personnes retenues doivent remplir un dossier très approfondi qui sera étudié méthodiquement. Les candidates sélectionnées seront alors reçues lors d’une réunion d’information, suivie d’un entretien individuel», explique Laurette Enokou, responsable de la communication à SOS Village Côte d’Ivoire.

L’objectif de cette rencontre est d’échanger sur les motivations et les attentes des postulantes, mais aussi de bien leur faire prendre la mesure de l’engagement personnel et professionnel que représente la fonction de mère SOS.

Atapointe
Commentaires


Comment