Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Amnistie de 800 détenus : le député de Ouragahio salue le "génie politique" de Ouattara

Publié le mercredi 8 aout 2018  |  AIP


Gagnoa- L’ordonnance d’amnistie prise par le chef de l’Etat pour libérer 800 détenus de la crise postélectorale, a été saluée comme un acte de « génie politique », par Abel Djohoré, député de la circonscription de Ouragahio-Bayota-Yopohué-Dahiépa-Kéhi, mardi lors d’un point presse à Grand Bassi (15 km de Gagnoa).

« C’est le génie de Ouattara qui a parlé », a confié à l'AIP, M. Djohoré, député issu du Rassemblement des républicains (RDR, présidentiel), commentant cette décision du président de la République.

"Le génie politique se définit comme un acte pris et qui soulage la population, alors que tous ne voyaient pas d’issue, et pensaient que l’on s’en allait vers l’abîme », a insisté le député, se disant révolté par le fait que la libération de ces détenus était devenu un « fonds de commerce » pour des politiques.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé, lundi dans son adresse à la Nation dans le cadre du 58èmeanniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire, qu’il accordait l’amnistie à 800 personnes accusées, inculpées ou condamnées pour des crimes liés à la crise de 2010-11.

Parmi ces personnes, se trouvent l’ex-Première dame Simone Gbagbo, épouse de l’ex-Président Laurent Gbagbo, lui-même détenu à la Cour pénal internationale où il est poursuivi pour divers crimes contre l’humanité commis durant la même crise, née de son refus de céder le pouvoir à son challenger Alassane Ouattara à la suite de l’élection présidentielle de novembre 2010.

Ces violences ont fait au moins 3 000 morts et plus de 150 femmes violées.

dd/tm
Commentaires


Comment