Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Indénié-Djuablin, élection régionale/Méa Tano Joseph, ancien membre du bureau politique du PDCI-RDA: « Pour éviter les frictions au sein du parti, nous demandons au président Bédié de reconduire l’équipe dirigeante actuelle »

Publié le mercredi 8 aout 2018  |  Partis Politiques


En attendant l’élection des conseils régionaux couplée avec les municipales prévues en octobre prochain, l’actualité politique est dominée dans l’Indenié-Djuablin par la tentative de positionnement de clans rivaux au sein du PDCI. Si au niveau des municipales, les secrétaires de section ont porté leur choix sur le Sénateur-maire Amoikon Kouakou Banga pour être le candidat du parti à Abengourou, au niveau des régionales par contre, il n’y a pas eu de consensus entre les candidats déclarés, le ministre Abinan Kouakou Pascal et le député Adou Ngouan Bernard.

Lors d’un point de presse tenu ce vendredi 3 août 2018 à Abidjan, MEA Tano Joseph, ancien membre influent du PDCI-RDA (il a été secrétaire de section durant 25 ans à Damé s/p d’Agnibilékrou et ensuite membre du bureau politique), a fait savoir qu’il est impérieux de reconduire l’équipe dirigeante actuellement en exercice du Conseil régional pour maintenir la cohésion au sein du PDCI. « Au regard des tenions actuelles, il est plus que nécessaire de confier la destinée du PDCI-RDA à quelqu’un de confiance qui a de l’expérience. » conseille-t-il, avant d’ajouter : « La jeunesse est fougueuse, c’est bien. Mais là, nous avons besoin de l’expérience pour faire la différence car 2020 se prépare maintenant. »

Par ailleurs, Mea Tano Joseph qui dit être très attaché à la famille PELIFORO Gon Coulibaly du fait du PDCI-RDA, souhaite un rapprochement entre le président Bedié et son cadet le président Alassane Ouattara pour la stabilité de la Côte d’Ivoire. « Feu le président Félix Houphouët Boigny nous a appris à cultiver le dialogue et je pense que c’est par le dialogue que nous pouvons mettre fin aux incompréhensions actuelles », conclut Mea Tano, ce fidèle militant du PDCI-RDA.
Commentaires


Comment