Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La POECI se réjouit de l’amnistie des 800 personnes par le chef de l’Etat

Publié le jeudi 9 aout 2018  |  AIP
Politique
© Autre presse par DR / POECI
Politique / Les enjeux de l’observation électorale au cœur d’un atelier de la POECI
Mardi 23 mai 2017 . Abidjan . Cérémonie d`ouverture de l`atelier de réflexion sur les enjeux de l`observation électorale en Côte d`Ivoire organisé par la POECI


La plateforme des organisations de la société civile pour l’organisation des élections en Côte (POECI) se réjouit de l’acte du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, d’accorder l’amnistie à 800 personnes ayant commis des infractions après la crise post-électorale, lors de son discours à la nation, à l’occasion de la célébration du 58è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Dans une déclaration produite mercredi et dont copie a été transmise à l’AIP, la POECI apprécie cette grâce présidentielle qui atteste de l’intérêt du Chef de l’Etat à consolider le processus de réconciliation nationale, contribuant ainsi à l’apaisement de l’atmosphère sociopolitique, au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

Tout en se réjouissant des engagements du Chef de l’Etat, concernant la crédibilité des futurs scrutins électoraux, la POECI entend apporter sa contribution à leur mise en œuvre avec succès et poursuivre son travail de veille afin de contribuer à des élections inclusives, libres, transparentes et apaisées.

Sur la réforme de la commission électorale indépendante (CEI), la POECI exhorte le Président Ouattara à engager une large concertation avec tous les acteurs impliqués dans le processus électoral notamment les partis politiques et les ONG pour dégager un consensus fort permettant de mettre en place "un cadre légal et institutionnel des élections garantissant un processus électoral de 2020 inclusif, apaisé, libre et transparent".

A l'occasion de son message à la nation relatif à la fête nationale, le Président Alassane a pris d'importantes mesures de décrispation de la situation socio-pilitique du pays, dont la libération de 800 prisonniers d'après la crise électorale de 2011, au nombre desquels l'ex-Première dame Simone Gbagbo et la réforme de la CEI.

(AIP)

fmo
Commentaires


Comment