Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La région du Sud Comoé, 3ème Collectivité locale en Côte d’Ivoire à se soumettre à la notation financière

Publié le jeudi 9 aout 2018  |  Abidjan.net
Notation
© Abidjan.net par D.G
Notation Financière: Signature de convention entre la région du Sud Comoé et l`Agence Bloomfield
La région du Sud-Comoé conduite par son président, le Ministre Aka Aouélé a signé, le mercredi 8 aout 2018, une convention avec l’Agence de notation financière Bloomfield Investment Corporation en vue d’établir sa qualité de crédit, sa capacité à faire face aux obligations financières, et à absorber des fonds nécessaires pour le développement de la région.


La région du Sud-Comoé conduite par son président, le Ministre Aka Aouélé a signé, le mercredi 8 aout 2018, une convention avec l’Agence de notation financière Bloomfield Investment Corporation en vue d’établir sa qualité de crédit, sa capacité à faire face aux obligations financières, et à absorber des fonds nécessaires pour le développement de la région.

Selon le PDG de Bloomfield investment Corporation, Stanislas Zézé, cette signature de convention, la 3ème du genre en Côte d’Ivoire s’agissant de Collectivité locale et la 4ème dans la région Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), a pour objectif de permettre aux investisseurs d’avoir une visibilité, à court, moyen et long terme sur la région du Sud Comoé et de permettre d’identifier des opportunités d’investissement et de prêts.

‘’L’objectif de Bloomfield c’est d’encourager de plus en plus de collectivités locales à aller lever des fonds sur les marchés de capitaux pour leur permettre de faire des investissements lucratifs dans leur collectivités locales et leur permettre de ce fait, d’avoir un développement qui ne soit pas essentiellement basé sur des ressources étatiques qui très souvent ne sont pas suffisantes’’, a expliqué Stanislas Zézé. Ceci aura pour avantage de rendre plus indépendantes les collectivités locales dans la levée de fonds, et dans la gestion de leur territoire. ‘’Ce que nous recherchons c’est de créer et développer des marchés, des obligations municipales à long voire très long terme, comme cela se fait dans les pays développés. Ça permet d’établir cette logique de transparence, de bonne gouvernance et de bonne gestion dans nos collectivités locales africaines’’, a conclu Stanislas Zézé.

Elisée B.
Commentaires


Comment