Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des habitants de Nabédjakaha plaident pour une protection accrue des cours d’eau

Publié le jeudi 9 aout 2018  |  AIP


Niakara- Des habitants de Nabédjakaha, localité riveraine du fleuve Bandama, à une vingtaine de kilomètres de Tortiya (Niakara, région du Hambol), se confiant à l'AIP mercredi, ont appelé le Gouvernement à la sauvegarde de l'équilibre écologique par une protection accrue des cours d'eau en Côte d'Ivoire.

Selon le chef de village de Nabédjakaha, Holkpoho Coulibaly, la lutte contre le réchauffement climatique doit s'appuyer sur la recherche et la sauvegarde de l'équilibre écologique qui passe inéluctablement par la protection des habitats que sont les cours d'eau et les êtres qui y vivent.

"Nos cours d'eau disparaissent petit à petit et les plus importants, à l'exemple du fleuve Bandama, sont la proie des pêcheurs aventuriers sans foi ni, loi qui écument tout", a fait savoir M. Coulibaly, dénonçant l'absence de suivi et de contrôle des pouvoirs publics quant à l'exploitation des ressources halieutiques à l'intérieur du pays.

L'absence de permis de pêche, le non contrôle de la taille des mailles de filets, des périodes et des techniques de pêche avec parfois l'utilisation de produits chimiques aux effets dévastateurs, sont, de son avis, autant de "réalités à corriger".

"Le ministère des eaux et forêts doit effectivement jouer, ou du moins, renforcer son rôle de protecteur de nos cours d'eau", a-t-il conclu.


jbm/fmo
Commentaires


Comment