Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La POECI appelle à une large concertation pour dégager un consensus pour la mise en place un cadre légal et institutionnel des élections

Publié le vendredi 10 aout 2018  |  POECI
Législatives
© Autre presse par DR
Législatives : des organisations de la société civile dénoncent la ``courte durée" de la campagne électorale
Photo : Dr KODJO Marie PAULE Porte Parole de POECI


La POECI appelle à une large concertation pour dégager un consensus fort
permettant de mettre en place un cadre légal et institutionnel des élections
garantissant un processus électoral de 2020 inclusif, apaisée, libre et transparent.

Abidjan, le 08 août 2018

La Plateforme de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI),
organisation non partisane et spécialisée sur les questions d’observation électorale et de promotion
de la démocratie et de la gouvernance, est activement impliquée dans l’observation des processus
électoraux depuis 2015.

Lors de sa traditionnelle adresse à la nation, à l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance
de la Côte d’Ivoire, le Président de la République, Alassane Ouattara s’est engagé à consolider la
réconciliation nationale en graciant 800 prisonniers liés à la crise postélectorale, renforcer la lutte
contre la corruption et améliorer le cadre légal et institutionnel des élections. Tout en se
réjouissant de ces engagements du Chef de l’Etat, la POECI entend apporter sa contribution à leur
mise en oeuvre avec succès et poursuivre son travail de veille afin de contribuer à des élections
inclusives, libres, transparentes et apaisées.

L’amnistie en faveur de 800 personnes impliquées dans la crise postélectorale de 2010

Le Président Alassane Ouattara a signé une ordonnance décret portant amnistie permettant à
800 personnes détenues ou poursuivies par la justice dans le cadre de la crise postélectorale
de 2010 ainsi que des personnalités politiques de recouvrer la liberté. Au nombre de ses
personnes, figurent Madame Simone Gbagbo et Monsieur Kamagaté Souleymane dit Soul to
Soul.

Cette grâce présidentielle atteste de l’intérêt du Chef de l’Etat à consolider le processus de
réconciliation nationale. La POECI se réjouit de cette décision qui contribue à l’apaisement de
l’atmosphère sociopolitique, au renforcement de la paix et de la cohésion sociale. Elle invite les
partis politiques de l’opposition à s’impliquer activement dans le processus de réconciliation
nationale pour la consolidation d’une paix durable, gage de tout développement.

En outre, la POECI invite le Chef de l’Etat à initier un cadre de dialogue et de concertation avec
tous les segments de la société ivoirienne afin de dégager des consensus forts allant dans le
sens de la consolidation de la cohésion sociale, de la paix et de la démocratie et d’éviter aux
ivoiriens/ivoiriennes toute nouvelle crise.
Commentaires


Comment