Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Déguerpissements des zones dangereuses: « Nous ne voulons pas être des médecins après la mort », indique la ministre Anne Ouloto

Publié le dimanche 12 aout 2018  |  Ministères
Déguerpissements
© Ministères
Déguerpissements des zones dangereuses: « Nous ne voulons pas être des médecins après la mort », indique la ministre Anne Ouloto
Intervenant sur la question des déguerpissements, le dimanche 12 août 2018, à l’émission ‘’Les Salons de Radio Côte d’Ivoire’’, qui avait pour thème ‘’Assainissement du Grand Abidjan : enjeux et perspectives’’, la ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Ouloto, a indiqué que les déguerpissements se poursuivront pour sauver des vies et prévenir les risques d’inondations meurtrières.


Abidjan - Intervenant sur la question des déguerpissements, le dimanche 12 août 2018, à l’émission ‘’Les Salons de Radio Côte d’Ivoire’’, qui avait pour thème ‘’Assainissement du Grand Abidjan : enjeux et perspectives’’, la ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Ouloto, a indiqué que les déguerpissements se poursuivront pour sauver des vies et prévenir les risques d’inondations meurtrières.


« Nous ne voulons pas être des médecins après la mort. Nous ne voulons plus que des Ivoiriens meurent à cause des pluies. Nous allons agir sans état d’âme ; et n’avons pas le choix, si nous voulons prévenir en 2019 d’autres morts et sinistres », a-t-elle prévenu.


Ouloto a assuré qu’après les inondations de juin dernier, le gouvernement s’emploie à rétablir le chemin naturel d’écoulement des eaux de pluie et des eaux usées, obstrué par des actes d’incivisme.


Actes ayant conduit à des constructions sur des ouvrages d’assainissement et des bassins d’orage.


Pour la ministre, c’est une question de responsabilité et le gouvernement compte faire son devoir en protégeant les populations.


Une façon de faire comprendre qu’il vaut mieux les déguerpir des zones inappropriées ou dangereuses que de les voir mourir.


Ainsi, les opérations de déguerpissement des sites à risques et de libération des passages d’eau et des bassins d’orage vont se poursuivre. Si on ne peut éviter les phénomènes naturels - pluies ou inondations - l’action gouvernementale peut et consistera à développer une résilience pour réduire l’impact des intempéries.

Il s’agit de faire en sorte que les Ivoiriens vivent en sécurité en toute saison de l’année », a-t-elle dit.


Et de conclure en invitant les Ivoiriens à une « prise de conscience individuelle et collective ».


L’ émission a été réalisée en collaboration avec le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG)
Commentaires


Comment