Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Exilé malgré lui aux Etats-Unis : Le jeune ivoirien Moty Gogbé Olivier indésirable en Côte d’Ivoire

Publié le lundi 13 aout 2018  |  L'Héritage


La crise postélectorale est loin derrière nous. Mais les règlements de compte sont loin d’être terminés. Contrairement à la plupart des pro-Gbagbo qui ont dû quitter précipitamment le pays dans des conditions déplorables, Moty Gogbé Olivier qui se serait rendu aux USA pour un voyage d’affaires est aujourd’hui dans l’incapacité de revenir dans son pays, craignant pour sa sécurité. Quelques jours avant son départ, précisément le 15 janvier 2018, lors d’une assemblée générale de sa coopérative, il avait pris la parole pour dénoncer la souffrance des producteurs et la mauvaise gestion de la filière Café-Cacao par des autorités ivoiriennes. Une gestion qui, selon lui, ne profite pas du tout aux producteurs et conséquemment aux coopératives dont celle qu’il dirige. Dès lors commencent les malheurs du directeur de cette coopérative basée à Kotobi dans le département d’Arrah. Il ne se passait pas un jour sans qu’il ne reçoive des menaces de la part des responsables locales, de la direction de la filière Café- Cacao et de certains membres de la coopérative proches du pouvoir. Une menace qu’ils finiront par mettre à exécution en mettant le feu à la plantation de plus de 2 hectares de la coopérative, dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2018. La situation du jeune Moty Gogbé Olivier, directeur de la coopérative Uscaci, bien connu pour son engagement dans le parti de l’ex président Laurent Gbagbo va s’aggraver puisque des membres de la coopérative vont essayer de lui faire porter le chapeau de cet incendie criminel. Selon notre source, ces personnes n’hésitaient pas à le tenir pour responsable de cette situation car disaient-ils, « Si cela est arrivé c’est à cause de toi ». Ces gens sont même allés plus loin en le menaçant de mort, précise notre source. Craignant donc pour sa vie, le jeune Moty Gogbé Olivier aurait donc décidé de s’envoler pour les Etats-Unis. Il devrait en principe prendre le son vol le 12 février 2018. Mais il n’est pas allé à cette date. C’est plus tard que ses proches ont appris qu’il a quitté la Côte d’Ivoire. Depuis, ses parents n’ont pas de nouvelles de lui. Mais pour les membres de la coopérative, il pourrait se trouver aux Etats Unis comme prévu par son visa. Notre source soutient que Moty Gogbé n’est plus du tout en sécurité en Côte d’Ivoire où il est toujours recherché par des dirigeants de la filière Café- Cacao et des membres de la coopérative qui ont juré d’avoir sa peau. Pas question, selon lui, que le jeune Moty Gogbé Olivier rentre en Côte d’Ivoire car plusieurs convocations de la police pour affaire le concernant l’attendent. En effet, certains planteurs auraient porté plainte contre lui et il serait activement recherché pour ses prises de position. Car, M. Moty ne manque aucune occasion pour critiquer la politique du gouvernement ivoirien relative à la filière Café/ Cacao.
Jésus Marie Gottah
Commentaires


Comment