Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Nutrition, santé de la mère et de l’enfant : Tout sur les bienfaits de l’allaitement maternel

Publié le lundi 20 aout 2018  |  L'Héritage
26e
© Autre presse par DR
26e édition de la semaine mondiale de l’allaitement maternel couplée au démarrage en routine de la supplémentation en vitamine A et du déparasitage des enfants de moins de 5 ans se tiendra jeudi à Grand-Bassam.


La cérémonie officielle qui a marqué la célébration de la semaine mondiale de l’allaitement maternel a eu lieu le 16 Août dernier à Grand-Bassam. Organisée par le ministère de la Santé Publique et de l’Hygiène, cette cérémonie a surtout enregistré le lancement de la campagne pour la supplémentation en vitamine A et le Déparasitage des enfants de moins de 5 ans dans 29 districts sanitaires.

Cette année, le thème retenu par la communauté internationale pour la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM) était :’’l’allaitement : la base de la vie’’. Pour les responsables du ministère de la santé, l’enjeu était de montrer que l’allaitement est la base d’une survie et d’un bien-être pour les bébés et les mères dans un monde rempli d’inégalités, de crises et de pauvreté. ‘’L’allaitement permet à l’enfant de prendre le meilleur départ pour la vie’’, ont-ils insisté. En Côte d’Ivoire, le taux d’allaitement maternel exclusif est estimé à 23 %, selon les spécialistes de la question.

Ce taux a connu une hausse depuis 2012, cependant, il reste en deçà de l’objectif du Plan National Multisectoriel de Nutrition qui vise l’atteinte d’au moins 50% d’ici 2020.Plusieurs initiatives sont en cours afin de relever ce taux à travers la redynamisation des Structures Sanitaires Amies des Bébés’’, la mise en place des groupes de soutien à l’allaitement maternel et la promotion du code de commercialisation des substituts au lait maternel dont le décret a été signé en 2013. Pour le directeur du Plan National Multisectoriel de Nutrition, ’’l’allaitement maternel demeure la meilleure opportunité que nous offrons à nos enfants pour leur santé et un développement optimal’’, et d’ajouter que ’’cette pratique permet de réduire la malnutrition’’. C’est pourquoi, en s’engageant à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable d’ici 2030, la Côte d’Ivoire a décidé de réduire la malnutrition. En témoigne la déclaration du Vice-président, Daniel Kablan Duncan qui indiquait qu’il ‘’est essentiel de veiller à ce que nos enfants reçoivent une nutrition adéquate pour promouvoir des populations et des sociétés en bonne santé, capables d’atteindre leur plein potentiel. Investir dans la nutrition contribuera à terme de bâtir des communautés et des économies plus prospères’’. Plusieurs causes sont à l’origine de cette malnutrition.

Selon l’OMS, les plus répandues sont les carences en vitamines A et en fer. La vitamine A permet de prévenir et d’atténuer la gravité de nombreuses infections en renforçant le système immunitaire. Elle réduit de 30% la mortalité infantile, de 50 % le nombre de décès à la rougeole et de 40 % ceux dus à la diarrhée. Quant à la carence en fer, responsable d’anémie, elle est le plus souvent provoquée par les vers hématophages. En Côte d’Ivoire, l’hypovitaminose A et les parasitoses malgré une baisse ces dernières années de 33% à 28%, constituent un risque pour 60% des enfants de 6 à 59 mois, selon l’OMS.

Louis Tanin
Commentaires


Comment