Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales à Méagui – Accusé d’être Burkinabè, le candidat Zabret Souleymane répond à ses détracteurs, « le vote ce n’est pas sur les réseaux sociaux et je ne vais pas me rabaisser à leur niveau »

Publié le vendredi 31 aout 2018  |  Pôle Afrique


« Si mes adversaires n’ont pas d’arguments à avancer, qu’ils se taisent, car ce sera bilan contre bilan sur le terrain », a déclaré à Poleafrique.info ce vendredi 31 août, Zabret Souleymane, un candidat aux municipales dans la commune de Méagui dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Il réagit ainsi aux informations données sur sa personne via les réseaux sociaux, et qui le présente comme un non ivoirien.

Dans des post repris dans de nombreux groupes de discussions sur Facebook, depuis déjà quelques jours, une description est faite de Zabret Souleymane le candidat RHDP à Méagui. Selon l’information, l’homme serait un ex-haut gradé de l’armée du Burkina Faso, ex-membre de la milice d’Amadé Ouérémi que la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire a coopté pour ces élections municipales à Méagui.

«Zabret Souleymane, Ex-Capitaine dans l’armée Burkinabé de Blaise Compaoré, Président du Conseil représentatif des occupants du Mont Péko, aire protégée d’une superficie de 30.000 ha à l’Ouest de la Cote d’Ivoire, occupée illégalement par 26 000 personnes dont 99% de Burkinabè, soupçonné dans l’affaire des caches d’armes de Bouaké, candidat RHDP », lit-on dans la publication d’un internaute le 27 août dernier.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment