Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales/Cocody : ‘’A partir du moment où le parti a fait son choix, retrouvons-nous, ne partons pas en rang dispersé, il y a plusieurs défis à relever’’ (Interview - Jean-Marc Yacé)

Publié le lundi 3 septembre 2018  |  Partis Politiques
Interview
© Partis Politiques par DR
Interview Jean-Marc Yacé
Jeudi 30 Août 2018. Abidjan. Jean-Marc Yacé accorde une interview au journal le Nouveau Réveil relativement au choix de sa candidature et des dispositions qu`il a prises à cet effet


Après avoir fait acte de candidature auprès de la CEI le 29 août dernier, le candidat de la liste PDCI-RDA aux municipales de Cocody, Jean-Marc Yacé a été approché par le quotidien maison de son parti, à savoir le Nouveau Réveil pour un entretien relatif au choix de sa candidature et aux dispositions pratiques prises en la matière. Cet entretien s’est tenu dans l’après-midi du jeudi 30 août, dans les locaux de Eolis (Abidjan –Plateau), société dont Jean-Marc Yacé en est PDG, dans une ambiance bon enfant.

L’impression du choix de sa candidature

C’est avec sérénité qu’il a accueilli la nouvelle du choix de sa candidature. Face à cette haute et lourde responsabilité, il a décidé de se mettre au travail afin de défendre l’honneur et les couleurs du parti. N’ayant pas été le seul à souhaiter le parrainage du parti face à d’autres cadres, non des moindres, il s’en tient préalablement au mot d’ordre du parti avant de dégager les perspectives relatives à la réorganisation de la Mairie, la sécurité des habitants et la santé pour le bien-être de ceux-là mêmes.

Ce qui a joué en faveur du choix de sa candidature

Il a les compétences requises et pense avoir fait ses preuves, au niveau de la communauté portuaire dont il fait partie de la classe élitiste, au niveau de l’agriculture et même en matière de diplomatie. Il pense être à la hauteur de ce challenge, pour apporter son expérience de leader au service de la redynamisation de la commune de Cocody pour qu’elle soit bien dirigée, en informant et orientant les administrés, en adoptant certains principes qui seront partagés avec les uns et les autres.

« Je me dis qu’il ne faut pas venir seulement donner un programme, il faut aussi se soucier d’abord des problèmes des gens, discuter avec eux et réagir ensuite », a-t-il soutenu. Il y a également des actions relatives au soutien et à la bonne marche du PDCI, qu’il affirme avoir menées. Tout cela a joué en faveur du choix de sa candidature.

Ses adversaires, des cadres du PDCI et non des moindres

Bien que des cadres issus PDCI soient candidats contre lui aux municipales de Cocody, Jean-Marc Yacé reste fidèle à ce principe biblique : « les premiers peuvent être les derniers et les derniers peuvent être les premiers ». Il soutient à cet effet, que si le parti l’a désigné, c’est parce que ses instances dirigeantes reconnaissent sa compétence et sa valeur. Il demande donc une seule chose, à tout un chacun, ce n’est pas dans un esprit de division pour dire qu’il est le meilleur, mais il pense aussi avoir fait suffisamment ses preuves. Selon lui, il y a une seule chose qui prévaut, le parti a désigné et à partir du moment où le parti a fait son choix, « j’estime pour moi que c’est fini, tout le monde doit se ranger, tout le monde doit suivre. Et moi j’appelle les uns et les autres à se retrouver pour que nous allions dans une même direction. Notre but ce n’est pas Jean-Marc Yacé ou X ou Y. notre but c’est le PDCI-RDA, le parti ».

Des démarches pour appeler les cadres du PDCI à l’union et au rapprochement

Il en a mené énormément pour appeler les cadres candidats au rapprochement, parce que selon lui, le rapprochement est toujours nécessaire et l’union fait la force. Une fois de plus, il a profité de cette lucarne que lui offre le journal de son parti (Nouveau Réveil) pour dire aux uns et autres : « retrouvons-nous, ne partons pas en rang dispersé, le parti a choisi, il y a plusieurs défis à relever ».

Sa disposition à collaborer avec toutes les obédiences politiques

Pour Jean-Marc Yacé, la Mairie incarne le développement, c’est du management, c’est de la proximité. Certes, il est issu d’une bannière politique le PDCI-RDA, un choix qu’il qualifie d’indiscutable, mais il y a une chose qui est sure et certaine, il est disposé à travailler avec les uns et les autres. Il ne ferme donc la porte à personne. Raison pour laquelle, il nous a confié qu’il est ouvert à toutes les personnes, à toutes les discussions. Quelle que soit la bannière politique, s’il y a des personnes qui présentent des compétences positives, il va collaborer avec elles.

Des rencontres avec les secrétaires de section du PDCI-RDA

Déjà à ce niveau, il continue de multiplier les rencontres à leur endroit. Etant donné qu’il jouit maintenant de la légitimité à représenter le parti, il appelle les uns et les autres autour d’une table afin qu’il leur présente son programme et qu’il leur explique sa vision. « Je dis toujours que je pars dans l’union. Je dis toujours aux uns et autres de se retrouver pour que nous allions ensemble ».

Son argument pour les populations de Cocody

Selon lui, les populations de Cocody verront quand même un changement dans sa façon d’agir, dans le développement de la proximité, dans la façon de mener les différentes actions. Ces populations verront en lui, un élu qui se penche réellement sur leurs problèmes. ‘’Jean-Marc Yacé vient pour l’unité, la société, pour que tout le monde soit tiré vers le haut à travers un travail sérieux’’.

Un terrain favorable pour le PDCI-RDA

En plus du fait qu’il confirme que le terrain soit très favorable pour le PDCI-RDA, il ajoute le fait qu’il soit bien connu par la population et cela fera que beaucoup se pencheront pour la personne et le parti. Toutefois, dans l’humilité il exhorte inlassablement tous les cadres à revenir à la maison pour qu’ils fassent chemin ensemble.

Son message aux commerçantes et aux jeunes

Pour le chef d’entreprise qu’il est, il convient avec plus d’un que le secteur de l’emploi jeune soit à la fois délicat et important, sur lequel son équipe et travaille depuis toujours. « Nous avons déjà rencontré plusieurs fois les jeunes. Nous discutons et échangeons avec eux, nous mettons en œuvre certains programmes au niveau de la formation à leur endroit. Je pense que nous aurons de bons débouchés pour eux au fur et à mesure ». Par rapport aux commerçantes, il explique que c’est une question d’organisation. Toutes celles qu’il a déjà rencontrées sont plus ou moins organisées, il suffit de les orienter, de les encadrer et les aider. Ce à quoi, son équipe et lui s’attèlent depuis un bon nombre d’années. « Je pense que Cocody sera un modèle pour toutes les autres communes ».

Son appel

Le message qu’il a lancé : « nous partons aux élections, mais il faut penser à la commune, aux habitants de Cocody d’abord. Et, lorsque nous marcherons unis avec un programme bien détaillé, qui concernera les uns et autres, où nous aurons échangé ensemble et nous saurons quels sont nos problèmes. Nous aurons déjà trouvé un brin de solutions. Il y a de bonnes actions qui vont être menées. Plusieurs actions ont été déjà menées. Vous pouvez aller le constater sur le terrain. Je pense que je me fais comprendre. Et je me ferai encore mieux comprendre lorsque nous serons en place ».
Commentaires


Comment