Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des habitants d’Adjamé-village opposés au déguerpissement pour les travaux du 4ème pont

Publié le vendredi 7 septembre 2018  |  AIP


Abidjan - Des habitants d'Adjamé-village ont marqué vendredi leur opposition au déguerpissement dans le cadre de la réalisation du projet du 4ème pont d’Abidjan.

Selon les manifestants rencontrés sur place, les éléments des Forces de l’ordre, après avoir bouclé les lieux, tôt le matin, les ont dispersés à coups de gaz lacrymogène occasionnant des blessés.

La circulation a été bloquée au niveau du carrefour du village et tous les commerces sont restés fermés. Seuls des habitants visibles avec des banderoles et des tee-shirts confectionnés pour porter leur message, a-t-on noté.

"Le problème qui touche Adjamé-village aujourd'hui est une affaire du 4ème pont. Ce qui a débordé le vase, c'est de penser qu'Adjamé a tout donné à la Côte d'Ivoire, aujourd'hui on veut raser notre village. Nous avons donné notre confiance au gouvernement et on veut marcher sur nous", a indiqué le chef d'Adjamé-village, N'Gboba Simon, invitant les autorités à accepter de discuter en vue de trouver un terrain d'entente.

Les populations disent ne pas être contre le développement, mais ne peuvent pas accepter que le projet emporte leur village.

Lancé le 31 juillet pour une durée de 26 mois, le projet de réalisation du quatrième pont d’Abidjan, reliant les communes de Yopougon, d’Attécoubé, d’Adjamé et Plateau, va coûter 142 milliards de FCFA et vise à accroître la mobilité au niveau de la ville d’Abidjan.

Au total, 6 967 bâtisses qui sont potentiellement affectés par le projet, sont réparties comme suit : 4119 dans la commune de Yopougon, 1901 dans la commune d’Attécoubé et 947 bâtisses dans la commune d’Adjamé.

(AIP)

bsp/kp
Commentaires


Comment