Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un symposium des leaders traditionnels africains sur la préservation de la paix s’ouvre à Abidjan

Publié le mardi 11 septembre 2018  |  APA
Un
© APA par Ferdinand KOUAKOU
Un symposium des leaders traditionnels africains sur la préservation de la paix s’ouvre à Abidjan
Un symposium sur le thème « renforcement du rôle des autorités traditionnelles et coutumières en matière de préservation de la paix, de stabilité et de sécurité dans nos États » s’ouvre, mardi, à Abidjan.


Un symposium sur le thème « renforcement du rôle des autorités traditionnelles et coutumières en matière de préservation de la paix, de stabilité et de sécurité dans nos États » s’ouvre, mardi, à Abidjan, a appris APA, lundi, sur place.

Ce symposium qui se tiendra en marge d’une cérémonie d’hommage des têtes couronnées d’Afrique au président ivoirien Alassane Ouattara, a été initiée par le Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières ( CPATC), une organisation regroupant des leaders traditionnels africains.

Plusieurs communications d’éminentes personnalités africaines dont le professeur Antoine Manda Tchebwa sont au menu de ce symposium. « Nous sommes des leaders traditionnels. Nous sommes loin de la politique et nous ne faisons pas de politique », a affirmé lundi à Abidjan, sa Majesté Tchiffi Jean Gervais Zié, le secrétaire général du forum des souverains et leaders traditionnels d’Afrique qui conduisait une délégation du CPATC chez le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman.

Cette visite des leaders traditionnels africains à M. Bandaman intervient à la veille de la cérémonie d’hommage des membres de cette organisation au président ivoirien Alassane Ouattara.

Justifiant cet hommage des leaders traditionnels africains à M. Ouattara, sa Majesté Tchiffi Jean Gervais Zié a expliqué que cela a été suscité pour saluer deux actions majeures du président ivoirien.

Notamment, le combat de celui-ci pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire (libération des prisonniers politiques) et la création de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels qui institutionnalise désormais le statut de l’autorité traditionnelle dans le pays.

« J’ai trouvé qu’il y a eu des avancées notables pour la paix en Côte d’Ivoire. Je pense qu’il faut respecter tous ces chefs d’État qui nous aident à donner un repère à notre continent », a-t-il ajouté.

Après lui, le ministre Maurice Bandaman a exprimé sa « joie», de voir que des leaders traditionnels du continent reconnaissent le « mérite » du président Ouattara.

« L’institution étatique sera forcément présente auprès de vous. Nous vous remercions pour ces belles initiatives », a indiqué M. Bandaman.

Une cinquantaine de leaders traditionnels africains en provenance de plusieurs pays dont le Nigeria, le Niger, la RDC, le Bénin et le Cameroun, séjournent à Abidjan où est prévue mardi une cérémonie d’hommage au président ivoirien Alassane Ouattara en reconnaissance à son combat pour le retour de la paix dans son pays.

Cet hommage à M. Ouattara, est précédé par une Assemblée générale du CPATC lundi soir dans un hôtel à l’Est de la capitale économique ivoirienne.

Créé en 2016 au Bénin à l’initiative des gardiens des traditions de plusieurs pays d’Afrique, le CPATC a plusieurs objectifs dont celui de promouvoir le dialogue inter et intracommunautaire, la réconciliation et la tolérance entre groupes ethniques, en particulier dans les pays en conflits.

LB/ls/APA
Commentaires


Comment