Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : la JPdci « n’aura pas l’occasion de descendre dans la rue » (Dah Sansan)

Publié le vendredi 14 septembre 2018  |  leprogres.ci
Conférence
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Conférence de presse de la jeunesse du Parti Unifié RHDP
Abidjan le 25 Juillet 2018. La jeunesse du Rassemblement des Jeunes Houphouetistes pour la Democratie et la Paix (RJHDP) a tenu ce mercredi, une conférence de presse relative à la situation politique. Photo : Honorable Dah Sansan,Président National de la RJHDP.


Les jeunes du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) « n’auront pas l’occasion de descendre dans la rue » pour manifester contre la tenue des élections locales le 13 octobre et la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei), a indiqué jeudi le Président du Rassemblement des Jeunes Républicains (Rjr, jeunesse du parti au pouvoir), Dah Sansan, qui se dit « surpris de savoir » que la jeunesse ivoirienne « compte encore des gens qui rêvent à la violence », dans un entretien avec Le Progrès.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le Président de la Jeunesse du Pdci, Valentin Kouassi a appelé à « envahir la rue » pour exiger le report des élections municipales et régionales ainsi que la réforme de la Cei. Vous qui êtes responsable de la jeunesse du parti au pouvoir, le Rassemblement des Républicains (Rdr), quelle réaction cette sortie vous inspire ?

Je voudrais tout simplement appeler la jeunesse du Pdci formaliste à beaucoup plus de lucidité. Parce qu’on ne peut pas préparer une action ensemble et au moment de la concrétisation, on va assister à une volte-face (retrait du Pdci de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix). Qui frise un manque de courage politique.

Il faut que le Pdci accepte de faire face à son destin. La vie est un choix. Le Pdci dirigé par le Président Henri Konan Bédié a décidé de faire un autre choix qui n’est celui que la majorité des militants du Pdci veut. Il ne faudrait pas qu’une petite partie du Pdci entraîne le peuple ivoirien dans la violence. J’ai lu l’interview de mon jeune frère Kouassi Valentin, et j’avoue que j’ai été surpris de savoir qu’aujourd’hui notre jeunesse compte encore des gens qui rêvent à la violence.

J’ai été vraiment surpris. Et je voudrais dire au jeune frère Kouassi Valentin que la politique se fait avec beaucoup d’intelligence. Et je le crois très intelligent. Je veux qu’il utilise son intelligence au profit de la Côte d’Ivoire et non pas pour sauter dans le néant.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment