Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Reprise du dialogue politique "bientôt" pour régler les "questions en souffrance" (PM)

Publié le samedi 15 septembre 2018  |  APA
Dialogue
© Abidjan.net par PR
Dialogue de haut niveau entre le Gouvernement et les partenaires au développement
Abidjan le 14 septembre 2018. Demande de couverture : Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a présidé ce vendredi une session de Dialogue de Haut niveau entre le Gouvernement et les Partenaires au Developpement (PAD), à là primature. Photo: Amadou Gon Coulibaly, premier ministre de Côte d`Ivoire


Le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a annoncé, vendredi soir, à Abidjan, la reprise pour « très bientôt » du dialogue politique afin de régler « toutes les questions en souffrance » .

Le premier ministre a fait cette annonce face à des partenaires au développement de la Côte d’Ivoire, abordant la question de la réconciliation, au cours d’une session de dialogue de haut niveau.

« Le dialogue politique reprendra très bientôt sur toutes les questions en souffrance », a rassuré Amadou Gon Coulibaly qui a insisté sur la priorité qu’accorde son gouvernement à ce sujet.

« Les actions du gouvernement en 2017, ont permis des avancées notables dans la poursuite du processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale matérialisé notamment par le retour officiel de la quasi-totalité des réfugiés de la crise post électorales , l’opérationnalisation du mécanisme d’alerte précoce de l’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale », a-t-il ajouté.

Selon M. Coulibaly « les efforts seront renforcés pour la paix, la sécurité, la réconciliation nationale et la cohésion sociale ».

« L’amnistie accordée aux prisonniers de la crise post électorale de 2010 par le président de la République le 07 août dernier indique la détermination des autorités ivoiriennes à tourner définitivement cette page triste de notre histoire et aller de l’avant », a conclu le premier ministre ivoirien.

Initié en 2014 à l’initiative du Cadre de concertation des ambassadeurs dirigé initialement par l’Union Européenne et le Système des Nations Unies, le Groupe des chefs de coopération s’est attaché à faciliter et encourager le dialogue technique et politique sur l’efficacité de l’aide au sein des partenaires au développement (PAD) d’une part et entre le PAD et le gouvernement d’autre part.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment