Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre la Migration irrégulière : le Comité Régional d’Abidjan installé

Publié le mercredi 19 septembre 2018  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par JOB
Lutte contre la Migration irrégulière : le Comité Régional d’Abidjan installé
Mardi 13 Septembre 2018. Abidjan. Le District Autonome d’Abidjan a désormais son Comité régional de lutte contre la migration irrégulière. M. Vincent Toh Bi Irié qui a été installé a présidé la cérémonie


Le District Autonome d’Abidjan a désormais son Comité régional de lutte contre la migration irrégulière présidé par le Préfet d’Abidjan, M. Vincent Toh Bi Irié et qui a été installé ce mardi 18 septembre, à la Préfecture d’Abidjan, par le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur, M. Issiaka Konaté. Après les villes de l’intérieur, Abidjan est le dixième et le dernier né des comités régionaux de lutte contre la migration irrégulière à être installé en Côte d’Ivoire.

Cette initiative de la Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur (DGIE), sous l’égide du Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), est un projet innovant qui tient à mettre tous les Préfets de Région au cœur de la lutte contre la migration irrégulière pour continuer la sensibilisation de proximité et le suivi des actions de réintégration du migrant dans sa zone d’origine.

Selon le DGIE, c’est un projet intéressant qui permet aussi que des points focaux fassent un travail de proximité en remontant les informations liées aux difficultés constatées dans les différentes zones d’origine des migrants. « C’est la Côte d’Ivoire qui innove sur la question de la lutte contre la migration irrégulière et qui à chaque fois vient avec de nouvelles initiatives pour sensibiliser et informer afin que chacun puisse prendre conscience des dangers qui sont dus à la migration irrégulière », a indiqué M. Issiaka Konaté.

Par ailleurs, il a fait remarquer que les installations de ces Comités Régionaux de lutte contre la migration irrégulière se sont déroulées sur quatre (04) jours grâce à des équipes qui ont parcouru plus de 2 000 KM sur l’ensemble territoire, à savoir à San-Pédro, Man, Odienné, Boundiali, Bondoukou, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa et Korhogo. Cela a permis des échanges avec les populations aux fins de renforcement de capacités de celles-ci sur la question de la migration irrégulière.
Le point d’orgue de cette campagne nationale d’installation et de renforcement de capacités des Comités Régionaux a été l’étape d’Abidjan, la capitale économique, qui est la destination de retour des migrants en situation de détresse dans leur aventure.

Ce pourquoi, le Préfet d’Abidjan, M. Vincent Toh Bi Irié s’est réjoui de l’installation du Comité Régional de lutte contre la migration irrégulière dans sa région. « Nous procéderons aux réunions et aux sensibilisations dans les semaines à venir », a-t-il confirmé.

Cependant, il a posé le préalable du fait que l’efficience du fonctionnement de ce Comité Régional repose sur deux diligences, à savoir la prise d’un acte notamment un arrêté pour mettre formellement en place ledit comité, eu égard aux exigences de l’administration ivoirienne.

La deuxième diligence est que les membres du Comité qui sont le Préfet ou son représentant, le Commissaire de Police et le Commandant de la Gendarmerie, le conseil régional, les Maires, les autorités religieuses, les autorités traditionnelles, le Conseil national de la jeunesse, les associations de femmes, les Organisations de la Société Civile s’engagent immédiatement leur travail de sensibilisation pour que ces jeunes soient sensibilisés contre ces départs clandestins.

Au terme de cette cérémonie d’installation du Comité Régional d’Abidjan, à l’instar de tous les comités régionaux installés, le DGIE a remis symboliquement au Préfet d’Abidjan un appui financier symbolique pour l’organisation de rencontres, l’aide à la communication et le fonctionnement, 500 flyers ou prospectus d’information, 500 affiches, 500 tee-shirts, un matériel de projection (Ecran + Vidéo Projecteur).

JOB
Commentaires


Comment