Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des journalistes invités à servir toutes les composantes de la population en période électorale

Publié le mercredi 19 septembre 2018  |  AIP


Abidjan– Le journaliste de la Voix de l’Amérique (VOA), Idrissa Fall, a invité, mardi, lors d'un séminaire organisé par l'ambassade américaine en Côte d'Ivoire au centre américain de l’université Houphouët Boigny de Cocody, ses confrères à servir toutes les composantes de la population en ne prenant pas position, dans la rédaction de leurs articles, notamment en période électorale.

La noble fonction du journaliste est de donner toutes les informations sur toutes les parties qui participent à un scrutin, a indiqué Idrissa Fall.

"Il faut rester impartial, informer les populations sur les programmes de société des candidats pour leur donner de la matière utile pour leur choix électoral", a affirmé le journaliste de la VOA devant une centaine de confrères de Côte d'Ivoire, du Sénégal et de la Mauritanie qui ont suivi, par vidéoconférence, la formation.

Pour le rédacteur en chef du service Bambara de la même radio, Bagassi Kouram, il urge de valoriser la crédibilité du journaliste, conseillant aux acteurs des médias d'éviter d’apparaître partisans et partiaux, notamment sur leurs profils dans les réseaux sociaux.

"La responsabilité du journaliste est, entre autres, de ne pas propager la rumeur et de ne pas utiliser le conditionnel dans le traitement de l’information", a-t-il déclaré.

Cette session d'échanges et de formation sur "le reportage en période électorale" dure deux jours.

Elle vise à prévenir les violences post- électorale et à concourir à une couverture équilibrée et honnête des élections en Afrique, a justifié Daniel Langenkamp, conseiller presse et des affaires culturelles de l'ambassade des Etats Unis en Côte d'Ivoire.

Les restrictions en matière de couverture électorale, l’éthique journalistique, la sécurité des journalistes et la couverture de la période post-électorale, ainsi qu'une table de ronde sur les dispositions légales en matière de couverture électorale en Côte d’Ivoire animée par la secrétaire générale de l’Autorité nationale la presse (ANP) sont au menu de cette formation qui prend fin mercredi.

Nmfa/kp
Commentaires


Comment