Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement d’une étude pour le développement d’une zone agro-industrielle de l’anacarde à Korhogo

Publié le jeudi 20 septembre 2018  |  AIP


Korhogo – Le développement d’une zone agro-industrielle est prévue à Korhogo, chef-lieu de la région du Poro (Nord), dans le cadre d’un projet d'appui à la compétitivité de la chaîne de valeur de l'anacarde, conçu par le gouvernement pour rendre la filière plus compétitive.

L’évaluation environnementale et sociale stratégique de cette zone agro-industrielle a été lancée, mardi, à la préfecture de la ville, à l’occasion d’une rencontre avec les différentes composantes de la population.

Cette étude, qui ne devrait pas excéder cinq mois, a pour objectifs d’identifier les questions environnementales et sociales afin de mieux les intégrer dans le projet, d’évaluer la viabilité des options stratégiques de l'implantation d’une telle zone et de renforcer les capacités des acteurs en matière de gestion des risques liés l’implantation de la zone agro-industrielle.

La zone agro-industrie de l’anacarde abritera notamment des industries de transformation de noix de cajou dont l’activité va positivement impacter la filière anacarde ivoirien, a fait valoir l’équipe du projet.

Le projet d'appui à la compétitivité de la chaîne de valeur de l'anacarde dans lequel s’inscrit le développement de cette zone agro-industrielle vise, en effet, à accompagner la politique nationale de développement de la filière qui passe par une meilleure organisation et la transformation du produit.

A cet effet, le projet comporte une composante « appui au développement du secteur privé/investissement dans la transformation » qui vise de façon spécifique à accroître le volume et la valeur ajoutée de la noix de cajou brute transformée localement, souligne-t-on.

Il devrait, par ailleurs, permettre d'améliorer la productivité des vergers et l’accès des petits producteurs et des PME aux technologies et aux marchés, tout en améliorant durablement la gouvernance de la filière.

L'anacarde est l'une des principales cultures de rente de la région du Poro. Cependant, la filière est confrontée à plusieurs contraintes qui entravent son développement. Il s’agit, entre autres, de la qualité approximative des noix, du coût élevé des investissements et des difficultés d'accès au crédit.


kaem/fmo
Commentaires


Comment