Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

CGECI academy 2018 – Ce que le secteur privé attend de l’Etat pour la compétitivité de l’industrie ivoirienne

Publié le mercredi 26 septembre 2018  |  Minutes Eco
7e
© Ministères par DR
7e édition du forum CGECI Academy : le Ministre Souleymane Diarrassouba rappelle l’intérêt du Gouvernement pour le développement industriel et salue le leadership du Président de la République en la matière
La cérémonie d’ouverture de la 7e édition du forum Cgeci Academy, dont le thème cette année, est ‘’Cap sur l’industrialisation, un défi pour tous’’, s’est déroulée le mardi 25 septembre 2018, au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan-Cocody, en présence du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara


Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara a pris part, pour la première fois cette année, à la CGECI Academy à sa 7è édition sur le thème « Cap sur l’industrialisation, un défi pour tous », qui s’est ouverte ce mardi 26 septembre à l’hôtel Ivoire. Les travaux qui prennent fin ce mercredi 26 septembre 2018 enregistrent la participation des patronats de l’Afrique du Sud, du Sénégal, du Cameroun, du Togo, de la Guinée et de la Tunisie. Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, Jean Marie Achak, a profité pour égrener en présence du chef de l’Etat des mesures que l’Etat ivoirien devrait prendre pour donner un coup d’accélérateur au développement su secteur industriel, plus porteur de croissance que les autres. S’inspirant de l’exemple des pays émergents qui ont réussi leur transformation structurelle par l’industrialisation, il a énuméré comme pistes de solution la baisse des coûts logistiques, la facilitation à l’accès au foncier industriel notamment pour les Petites et Moyennes Industries, le renforcement du poids des entreprises nationales dans la commande publique et le recours au levier fiscal, pour rendre encore plus attractif l’investissement dans l’industrie. Il y a également la mise en place d’incitations spécifiques pour encourager le renouvellement de l’appareil productif, une protection renforcée du marché et des dispositifs de lutte contre l’informel, la fraude et la contrefaçon, le développement du capital humain destiné à l’industrie par une accélération de la réforme de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et des mesures spécifiques de soutien pour les entreprises industrielles présentant un fort potentiel de développement.


Ces nombreuses contraintes identifiées
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires


Comment