Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

PME en Côte d’Ivoire : l’étude diagnostique de la situation a montré que les problèmes se situent au niveau de la gouvernance, l’accès au financement et l’accès aux marchés publics ( Dr Joseph Boguifo)

Publié le vendredi 28 septembre 2018  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par PR
Conférence de presse du président de la FIPME
Abidjan le 26 septembre 2018. Après sa ré-élection à la tête de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME), Dr. Joseph Boguifo a animé ce mercredi une conférence de presse pour donner les nouvelles orientations de son conseil d`administration.


Reconduit à la tête du Conseil d’Administration de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) le 12 septembre dernier, Dr Joseph Boguifo et son équipe ont échangé avec la presse ce mercredi afin de présenter le bilan et donner les nouvelles orientations de ce nouveau mandat (2018-2022) pour le bonheur des PME ivoiriennes.



Elu pour un premier mandat en 2014, il a avant tout dressé le bilan qui lui a valu sa réélection par acclamations de ses pairs : « Il nous revenait de mettre notre organisation en ordre de bataille, de revisiter sa structuration, son organisation et son fonctionnement et de lui insuffler un nouveau dynamisme dès notre prise en main des rennes de la faîtière en Avril 2014 » indique-t-il.



Pour cela, la vision s’est définie sur trois ordres, à savoir renforcer les capacités organisationnelles et managériales, les capacités des associations de base, membres de la FIPME et les capacités financières de la fédération.



Dans la perspective de la réalisation de cette vision, des actions urgentes ont été menées par le Conseil d’Administration. Entre autres l’équipement du siège de la fédération en mobiliers et matériels informatiques, la réalisation de l’audit organisationnel et institutionnel de la FIPME , la réalisation du Plan d’Actions Stratégiques (PAS) 2014-2018, de la FIPME, l’élaboration du manuel de procédures organisationnelle, technique, administrative et financière de la FIPME et la révision des Statuts et du Règlement Intérieur de la FIPME, par un Consultant avec l’appui financier du PPRC et qui a fait l’objet d’une AG de validation

« La mise en œuvre de ces actions a contribué à instaurer une meilleure visibilité de la fédération(…) L’autre aspect de notre politique a été la formation des Administrateurs, des Présidents d’associations membres, les cadres et dirigeants des dites associations, ainsi que leurs membres, par des Cabinets de formation agréés. Il s’est agi de renforcer leurs capacités techniques et managériales en vue de leur offrir des outils d’une bonne gouvernance de leur organisation et entreprise », a rappelé le président Boguifo qui souligne également que l’institution a misé sur son rayonnement national et international.

Au niveau national, l’étude diagnostique de la situation des PME en Côte d’Ivoire a montré que les problèmes des PME se situaient en général à trois niveaux : la gouvernance, l’accès au financement et l’accès aux marchés publics.

Pour cela, la FIPME a initié l’organisation des quatre éditions des Journées Nationales Promotionnelles des PME et de l’Artisanat (JNPPME-A), l’organisation des deux éditions (2015 et 2016) de la Conférence Annuelle des Femmes Entrepreneures de CIV (CAFECI) et une édition 2017 réservée au Financement au Féminin (JFF).

« Ces activités ont favorisé la signature de conventions de partenariats avec des institutions financières, des structures d’accompagnement des PME, des organismes gouvernementaux et des partenaires techniques. » note-t-il avant d’insister sur le fait que la FIPME a aussi pesé de tout son Poids pour faire annuler tous les points d’achoppement de l’Annexe Fiscale 2018 avec les PME.

Au niveau international, plusieurs missions d’échanges d’expériences et de recherches de partenariats pour le financement et le développement de la FIPME ont été conduites. Il s’agit des missions diligentées et effectuées par le Conseil d’Administration et certains membres de la FIPME, en France, en Allemagne, au Maroc, en Tunisie, en Chine, à Dubaï, au Canada, en Suisse, en Ile Maurice et à Singapour. Des accords de partenariat ont été signés avec des faîtières étrangères de PME, notamment CONECT-Tunisie et la CPME-France.

Au niveau institutionnel et stratégique, le Conseil d’Administration de la FIPME a travaillé à renforcer sa collaboration avec le CEPICI, la CCI-CI, laCGECIet le CCESP.

Dr Boguifo se réjouit du fait qu’aujourd’hui la FIPME siège dans plus de cent (100) Conseils d’Administration, d’organismes Etatiques et Para-étatiques, sur décrets Présidentiels et Arrêtés Ministériels. « Tout ceci nous a permis d’opérationnaliser notre présence à divers niveaux de concertation où les PME n’étaient pas représentées, par manque d’interlocuteur privilégié et fiable. ».

Malgré de tels acquis, la fédération ne compte pas en rester là. Elle a dans ses valises, la création d’une banque des PME : « En plus de toutes ces activités nous avons également travaillé sur un grand projet issu des recommandations des JNPPME-A et également inscrit dans le Plan d’Actions Stratégiques 2014-2018 de la FIPME. Il s’agit du projet de création de la Banque des PME en Côte d’Ivoire, pour lequel nous sommes en partenariat avec la SMB de l’Ile Maurice, banque mauricienne qui a accepté de nous accompagner.

Outre ce projet très important, d’autres non moins, seront également à l’ordre du jour pour cette deuxième mandature

« Comme vous le constatez, les défis relevés sont importants mais ceux à venir le sont encore plus, au regard de la place que la FIPME veut donner aux PME ivoiriennes. Les projets concernent, l’opération de recensement des PME ivoiriennes, l’organisation des élections professionnelles des travailleurs de PME, l’organisation de la caravane pour la formation et l’accompagnement à l’accessibilité aux sources de financement de 100 000 femmes sur tout le territoire national d’ici 2020, la création d’un espace entreprise dédié aux PME et la création d’un centre d’innovation des PME avec le soutien de Singapour », a conclu le président de la FIPME.



Toutes ses actions ont valu à la FIPME, en 2017 le « Prix du Meilleur Partenaire du Secteur Privé », décerné au cours de la 3ème édition de la Journée Nationale du Partenariat (JNP) Etat-Secteur Privé.



C. K.
Commentaires


Comment