Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Ligue 1 ivoirienne de football: la SOA dispose de l’ASI d’Abengourou (2-1)

Publié le samedi 29 septembre 2018  |  APA
Ligue
© AIP par DR
Ligue 1 ivoirienne de football: la Société Omnisports de l’Armée (SOA) s`impose devant l’Association Sportive de l’Indénié (ASI) d’Abengourou (2-1)


APA - En match d’ouverture de la 4è journée de la Ligue 1 ivoirienne de football, la Société Omnisports de l’Armée (SOA) a conforté son rang de leader en disposant, vendredi, au stade Biaka Boda de Gagnoa, l’Association Sportive de l’Indénié (ASI) d’Abengourou (2-1).

Pourtant dès l’entame, ce sont les visiteurs, les Princes de l’Indénié qui imposent leur rythme aux soldats attentistes dans leur zone de défense. Aux 12è, 15è, 20è minutes, l’ASI se crée des occasions nettes.

Mais les attaquants Euloge Eyofina et Mamadou Diomandé n’arrivent pas à tromper Sergino Kouadio, le dernier rempart des militaires en état de grâce. La SOA sort progressivement la tête de l’eau pour prendre le contrôle du match.

Sur une incursion d’Abou Dosso qui envoie le cuir au cœur de la défense d’Abengourou, surgit son partenaire Aruna Bolagbenti, qui résiste à la charge de Belem le défenseur de l’ASI, contrôle de la poitrine avant de libérer un tir fulgurant du pied gauche qui surprend le gardien Namory Diomandé (26è, 1-0).

La pause intervient sur ce score en faveur du leader après un incroyable raté de Mamadou Diomandé (34’) qui se troue seul face au gardien de la SOA pour manquer l’égalisation.

A la reprise, l’ASI multiplie les offensives pour revenir au score, mais comme en première mi-temps, les attaquants manquent de réalisme. Les soldats n’en demandent pas mieux. Et sur un coup-franc rentrant, le défenseur Abou Dosso envoie une balle fumante qui trompe le gardien Namory Diomandé pour corser l’addition (76è, 2-0).

Les Princes de l’Indénié sauvent l’honneur dans le temps additionnel grâce à un pénalty anecdotique transformé par leur capitaine Kamaté Mamadou (2-1, 90è+6) suite à une faute de main du défenseur militaire Ibrahim Barry en pleine surface de réparation. C’est le score au coup de sifflet final de l’arbitre Roland Danon.

Quatre succès en quatre rencontres, la SOA marche sur l’eau, en ce moment, pour mener le bal en ce début de saison. La 4è journée se poursuit, samedi, avec un alléchant Gagnoa-Asec au stade Biaka Boda.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment