Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Grand Bassam/ Georges Philippe EZALEY aux populations : « on ne change pas une équipe qui gagne »

Publié le lundi 1 octobre 2018  |  Partis Politiques
Grand
© Partis Politiques par DR
Grand Bassam/ Lancement de la campagne de Georges Philippe EZALEY
C’est avec la ferme conviction de renouer le pacte de confiance noué depuis 5 ans avec ses administrés que le maire Georges Philippe EZALEY a lancé sa campagne, samedi dernier.


C’est avec la ferme conviction de renouer le pacte de confiance noué depuis 5 ans avec ses administrés que le maire Georges Philippe EZALEY a lancé sa campagne, samedi dernier. Au carrefour jeunesse, il a opéré une véritable démonstration de force en rassemblant autour de lui et de son équipe, une foule immense. Fort de son bilan qu’il juge « largement satisfaisant », le candidat du PDCI-RDA qui bénéficie, pour la circonstance, du RDR, du FPI et de plusieurs forces vives de la localité, a affecté son optimisme à l’issue du scrutin du 13 octobre prochain.

Cela, sous les regards bienveillants du ministre Ezan Akélé, du doyen Anthony Kangah, des chefs coutumiers ainsi que des guides religieux. « ici, c’est Grand-Bassam et c’est Ezaley la force Tranquille ». C’est autour de ce slogan que le maire sortant a entamé ses propos. Puis, il a fait savoir ceci : « il y a 5 ans, vous m’avez donné les clés de cette ville. Pendant 5 ans, nous avons travaillé pour donner un nouveau visage à notre ville. Mais, nous n’avons pas tout fait. On a fait beaucoup et à la faveur des vœux de nouvel an en début de cette année, tous vous avez dit, monsieur le maire, vous avez bien travaillé. Et notre vœu, c’est que vous puissiez continuer le travail pour faire encore un peu plus. C’est pour vous donc que je suis en face de vous ce soir.

Nous avons bien travaillé et même la république l’a reconnu puisqu’il y’a deux ans, Bassam a été honorée. Puisque le maire que je suis a été élu meilleur maire de la côte d’ivoire. C’est le chef de l’Etat lui-même qui nous a remis ce prix devant toute la nation. Alors, est-ce qu’on change une équipe qui gagne ? », a-t-il soutenu. Puis, à l’attention de ses adversaires, il a remis les pendules à l’heure en ces termes : « on ne m’a pas demandé d’être candidat. J’ai décidé d’être candidat pour vous les Bassamois. C’est vous, populations de Gand-Bassam, qui m’avez mis en mission. J’ai décidé de continuer parce que j’aime profondément Grand-Bassam. Et c’est pour cela que je n’ai pas attendu d’être maire pour commencer les choses.

Je voudrais dire merci à ses frères et sœurs qui ont accepté de venir avec moi pour régler les questions pratiques. Pour Grand-Bassam, je suis prêt à tous les sacrifices. Ensemble, nous allons faire de cette commune, une ville extraordinaire. C’est vous populations qui êtes mon véritable soutien et c’est le plus important. Moi, j’ai deux soutiens, Dieu et le peuple de Grand-Bassam », a fait savoir Georges Ezaley. Aussi, a-t-il présenté à l’assemblée, son bilan et ses perspectives pour la commune les années à venir. Le directeur de campagne, N’damoulé Binlin, avant lui, a présenté tous les membres du conseil en affirmant ceci : « Ezaley est une grande marque. C’est un produit qui se vend très bien seul, (…) telle une belle femme, chacun des candidats vient faire la cour à Grand-Bassam alors qu’ils savent qu’elle est déjà mariée. Bassam est mariée à Ezaley et lui est très fidèle ». Le candidat Ezaley a offert une dizaine de motos à son équipe de campagne.
Commentaires


Comment