Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Hommage à Robert Guéi : Mabri ‘‘tue’’ pour la deuxième fois le père fondateur de l’Udpci

Publié le mardi 2 octobre 2018  |  L'Héritage
7ème
© Abidjan.net par Marc Innoncent
7ème Conférence des Grandes Chancelleries d’Afrique Subsaharienne Francophone et de France
Mardi 24 Mars 2015. Abidjan. Le ministre d`Etat Albert Mabri Toikeusse (photo) représentant le chef de l`Etat Alassane Ouattara, a présidé la cérémonie d`ouverture de la 7ème conférence des grandes chancelleries d`Afrique de l`ouest et de France que la Côte d`Ivoire abrite pour la seconde fois.


C’est le 25 février que le général Robert Guéi a créé l’Union pour la Démocratie et la Paix (UDPCI), parti qu’il conduira avec ses partisans jusqu’à son assassinat, le 19 septembre 2002. De son vivant, le général Robert Guéi avait donné une âme à ce parti avec pour principal bastion l’Ouest Montagneux. Ce parti qu’il a tant aimé sera compté parmi les plus grands en si peu de temps. A sa mort, les destinées du parti arc-en-ciel seront confiées au Dr Mabri Toikeusse. Celui-ci, au fil des années, donne une autre trajectoire au Parti. Cela, contrairement à la volonté de plusieurs militants et certainement à celle du père fondateur de l’Udpci, le général Robert Guéi. L’actuel président de ce parti, le Dr Albert Mabri Toikeusse et certains de ses amis ont décidé de ‘’tuer’’ une seconde fois le général Robert Guéi en se fondant dans le nouveau parti Rhdp Unifié. Tout comme les partis qui ont décidé de se retrouver dans ce parti Rhdp unifié, l’Udpci de Robert Guéi va disparaitre dans les mois à venir. Une manière d’effacer totalement et définitivement l’héritage du général Robert Guéi dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. Mercredi dernier, l’Udpci a rendu son traditionnel hommage à son premier président, le général Robert Guei, disparu le 19 septembre 2002, dans des conditions difficiles, à travers des prières pour le repos de son âme et de celles de tous les siens disparus ce même jour. Cette commémoration pourra t’elle se poursuivre dans les années à venir si l’Udpci n’existe plus ? « Nous sommes là comme chaque année, à la même date pour nous souvenir de celui qui reste la référence, le père, celui qui nous a rassemblés hier, au tout début pour partager les valeurs de fraternité, de solidarité d’humilité et de don de soi, que nous a enseignés ce grand serviteur de la Côte d’Ivoire », a signifié l’actuel président Albert Toikeusse Mabri. De belles paroles qui devraient leur donner à réfléchir. Vraiment dommage que l’Udpci ait perdu totalement ses repères dans ce Rhdp Unifié.

Jésus Marie Gottah
Commentaires


Comment