Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le président de l’UFHB appelle à la reprise des cours

Publié le mardi 2 octobre 2018  |  AIP
Université
© Autre presse par DR
Université FHB : Pr Koli Bi Zueli, le père de la géographie physique célébré
Mercredi 09 mai 2018. Abidjan. Université FHB. La fin du parcours professionnel du Pr KOLI Bi Zueli, annonçant sa mise en retraite a été marquée par la leçon du maître dont le thème était : « le dynamisme de la géographie tropicale en Côte d’Ivoire » et des témoignages poignants.Photo : Pr Abou KARAMOKO, Président de l’UFHB.


Abidjan – Le président de l’université Félix Houphouët- Boigny d’Abidjan-Cocody, Pr Abou Karamoko, invite les enseignants et les étudiants à reprendre les cours dès le jeudi 4 octobre 2018, à 7H30.

Il explique dans une adresse que la grève en cours depuis le 5 septembre à l’initiative de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs (CNEC), lancée par Johnson Kouassi Zamina relativement au paiement des heures complémentaires est "sans objet".

La CNEC reproche à l’administration, le non-paiement des heures complémentaires et la non-application des accords relatifs aux modes et modalités de calcul de ces heures.

« Il est rappelé à tous qu’aucun paiement d’heures complémentaires ne peut se faire à l’université Félix Houphouët-Boigny, sans contrôle. Il s’agit tout simplement d’une bonne gestion des deniers publics, par l’exécution de la bonne dépense », rappelle Pr Karamoko.

Le calcul des heures complémentaires suit une procédure qui part des chefs de Départements aux responsables de suivi des Unités de formation et de recherche (UFR), pour aboutir aux services de la Vice-présidence en charge des Enseignements, qui procèdent au contrôle, explique-t-il.

Ce contrôle se fait conformément au Règlement intérieur des heures d’enseignement et d’encadrement, adopté par le Conseil d’Université datant de février 1999. C’est ce document résumé pour le calcul des heures que la CNEC, dans son préavis de grève du 10 septembre 2018, désigne comme « bréviaire non homologué », or, en réalité, les services du contrôle n’utilisent aucun bréviaire non homologué.

« Après un contrôle rigoureux par les services compétents, le Président de l’université ordonne le paiement des heures complémentaires. À ce jour, toutes les heures complémentaires des différentes UFR ont été payées » assure-t-il.

Prof Karamoko relève le fait qu’au cours des différentes rencontres que l’équipe de Direction a eues avec le bureau de la CNEC, il a été demandé à tous ceux qui estimeraient avoir été lésés, de faire une réclamation, avec preuve(s) et justificatif(s) et que si ces réclamations se trouvaient fondées, les requérants seraient rétablis dans leurs droits. « Depuis le lancement de cet appel, les services de la vice-présidence n’ont enregistré aucune réclamation. En lieu et place, la CNEC exige le paiement de ces heures, sans contrôle, par un blanc-seing », condamne le président de l'UFHB.

(AIP)

aaa/cmas
Commentaires


Comment