Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Meeting de soutien à Saint-Michel : Extrait du discours du candidat Mahamadou Koné

Publié le samedi 6 octobre 2018  |  Partis Politiques
Municipales
© Abidjan.net par Serge T.
Municipales à Adjamé: Meeting de lancement de la campagne de Mahamadou Koné
Samedi 29 Septembre 2018. Abidjan. La cérémonie de lancement de la campagne aux municipales du candidat d`Adjamé Mahamadou Koné s`est tenue ce samedi au stade Delafosse.


« Mon jeune frère Moustapha [Moustapha Dembélé, Directeur de Campagne Jeune] a planté le décor. Il a notamment dit que nous conduisons une liste N’zassa. Une liste composée d’Ivoiriens et d’Ivoiriennes de tout bord politique et même de la société civile. Nous avons constitué cette liste parce que la Côte d’Ivoire a aujourd’hui besoin de paix et de réconciliation. Ce que nous avons privilégié, c’est la Côte d’Ivoire de demain. Nous sommes d’autant plus heureux que nos frères et sœurs que nous avons touchés, ont tous compris le sens de notre combat. Le combat de la fraternité, de l’amitié sans lesquels il n’y aurait aucun développement pour notre pays. Et aucun sacrifice n’est de trop face à ce défi. C’est pourquoi aujourd’hui, nous disons que nous avons la meilleure liste. C’est-à-dire la liste qui ne fait pas d’exclusion, la liste qui rassemble, la liste qui unie et enfin la liste qui prône le changement et le renouveau à Adjamé. »

« Voyez-vous, de quoi a besoin notre commune ? La commune a besoin de développement. J’ai dit tout l’heure au 220 logements, qu’Adjamé à mal de son assainissement, Adjamé a mal de son éducation nationale, Adjamé a mal de son emploi jeune, Adjamé a mal de son emploi femme, Adjamé a mal à tout ce qui touche aujourd’hui le problème d’insertion des jeunes et des femmes dans le tissu social et économique du pays. A partir de ce moment-là, avons-nous besoin d’une étiquette pour opérer le changement ? Nous disons non. Dans tous les partis, il y a du bon. Pourquoi ne pas se servir de cela pour fédérer nos énergies, mutualiser nos intelligences et opérer le changement de notre commune parce qu’on ne se bat pas au chevet d’une mère malade, et Dieu seul sait qu’Adjamé est malade aujourd’hui. Nous disons que l’enjeu du 13 octobre prochain, c’est l’avenir de nos enfants, c’est l’intégration, c’est le renforcement de la fraternité entre les fils du nord, du sud, de l’est, de l’ouest et du centre de la Côte d’Ivoire. Et nous voulons qu’Adjamé serve d’exemple. »

« Chers amis jeunes, nous avons un projet pour vous, des propositions. Nous avons un projet d’insertion pour vous dans le tissu économique et social du pays. Moustapha l’a dit tout à l’heure (Mise en place d’un fonds pour la jeunesse ndlr) et c’est ce qui est vrai. J’en ai l’expérience. Je l’ai fait en tant que Directeur de cabinet du ministre de la promotion des jeunes et de la culture civique, en ma qualité Directeur de cabinet du ministre de la jeunesse et des sports. Je l’ai fait. Oui, ce que je dis là on ne me l’a pas enseigné, je l’ai vécu, je l’ai proposé et le gouvernement l’a entériné. Ce n’est pas ici que je ne pourrai le faire. Certes, les budgets ne sont pas les mêmes mais nous pouvons le faire en miniature. Et nous allons le faire. Nous allons tellement travailler que tout le monde viendra s’inspirer de nos actions à Adjamé, je vous le promets. »

« Lorsque nous en parlons [d’union, de rassemblement], on nous oppose les questions d’appartenance politique [Aux militants Rhdp d’Adjamé]. La vraie question est : Que proposez-vous aux Adjamois ? Nous, nous proposons quelque chose, cela est consigné (…) Je vous demande quelque chose [A la jeunesse]. Nous avons besoin aujourd’hui d’un débat. Qu’on fasse un débat. Chacun viendra [Aux candidats RHDP] présenter son programme, le commenter et répondre aux questions de son adversaire, pas de son ennemi. De la sorte nous verrons qui a quelque chose dans la tête. C’est important. Exigez-le ! Là, chacun parlera. »

« Nous, nous sommes venus gagnez votre confiance. Si vous nous faites confiance, vous ne serez pas déçus. Donnez-nous le pouvoir pour qu’on vous apporte le développement. On l’amorcera ensemble en vous impliquant. Rien ne se décidera entre quatre murs et vous sera imposée. Nos mamans, nos papas, vous serez associés à toutes les décisions parce qu’on a quelques choses pour tous.
« L’équipe que j’ai l’honneur de diriger est une équipe hétérogène mais surtout une équipe de fils et filles qui veulent servir Adjamé. Je peux vous l’assurer, faites nous confiance. On va démontrer qu’à l’instar des autres communes où les fils de ses communes ont amorcé le développement (Treichville, Attécoubé, Marcory), la liste « Rassemblement et Union pour le développement d’Adjamé » veut simplement qu’Adjamé respire. »
Commentaires


Comment