Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Inclusion financière en Afrique de l’Ouest: des experts des pays membres en formation à Abidjan

Publié le mercredi 17 octobre 2018  |  Abidjan.net
Finance
© Abidjan.net par CK
Finance inclusive : Des experts des pays membres de la BCEAO en formation à Abidjan
Jeudi 11 octobre 2018. Abidjan-Plateau. Un séminaire sur le renforcement des capacités en Finance inclusive s`est ouvert à l`initiative du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Sciences de Gestion (CESAG) en partenariat avec la fondation MASTERCARD autour du thème " exercer le leadership pour la performance en milieu bancaire et financier".


Plusieurs acteurs du domaine de la finance ont pris part à un séminaire de renforcement de leurs capacités à Abidjan le jeudi 11 octobre dernier dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan.

Ouvert autour du thème « Exercer un leadership pour la performance en milieu bancaire et financier ». Les quelques dizaines d’acteurs du secteur bancaire et financier venus de presque tous les pays de l’espace Uemoa ont approfondi leur connaissance dans le secteur d’activité où ils s’exercent. Il s’agit, entre autres, de cadres de banque et d’institution de micro-finance, responsables d’institutions publiques et privées et de consultants et formateurs en finance inclusive.

À l’initiative du Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag), en collaboration avec la fondation MasterCard, les objectifs de cette rencontre sont d’une importance capitale au regard des défis que présentent le secteur de l’inclusion financière, en à croire l’ancien vice-gouverneur de la Bceao, Damo Justin Barro qui a ouvert la session.

Pour lui, il s’est agit, d’une mise en place une démarche d’exercice d’un leadership orienté vers la performance en milieu bancaire et financier ; d’une proposition des actions concrètes en vue de développer une inclusion financière adaptée à l’environnement de chaque pays de l’espace communautaire. Poursuivant dans son intervention, il a souhaité une facilitation de l’accès des populations aux services financiers et promouvoir l’utilisation de moyens de paiement innovants tels que le mobile money et enfin de formuler des propositions à leurs institutions respectives pour la mise en place d’une inclusion financière explicite et volontariste.

Au regard des progrès remarquables dans le domaine de l’industrie financière et bancaire dans la zone Uemoa, Damo Barro a proposé plus d’actions.
« comparativement aux autres régions du monde, le secteur bancaire et financier en Afrique et dans notre sous-région, est peu développé avec un taux de bancarisation parmi les plus faibles du monde qui se situe en moyenne à 15% » a-t-il confié.

C. K.
Commentaires


Comment