Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Salon africain des drones : Les organisateurs annoncent plus de 1500 participants

Publié le jeudi 18 octobre 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie d`ouverture du séminaire international sur l`utilisation des drones civils et les systèmes d`information géographique
La Côte d`Ivoire accueille, les 2 et 3 juin 2016, un séminaire international sur l`utilisation des drones civils et les systèmes d`information géographique. Au cours de ce colloque qui remet la technologie et la science au cœur de l`économie, des experts venus du monde entier vont essayer d`appréhender les qualités des drones et leurs apports dans divers secteurs de l`économie. La cérémonie d`ouverture qui à eu lieu ce jeudi 2 juin 2016 a était présidée par le Ministre des Transports Gaoussou TOURE, représenté par Monsieur TEYA Pascal, Conseiller technique maritime.


Le 1er salon africain des drones dénommé ‘’Afrika drone expo 2018’’ organisé par l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (Arstm) se tiendra du 27 au 29 novembre 2018 sous le thème « quels enjeux et opportunités pour le secteur maritime, portuaire et industriel? », selon Karim Coulibaly directeur général, lors d’une conférence de presse,mercredi 17 octobre 2018, à la salle multimédia de ladite Académie.

« Ce salon vise principalement à mettre en lumière l’importance du drone civil professionnel au regard de son exploitation, et à conduire la réflexion sur son impact et son avenir dans le secteur maritime, portuaire et industriel en général. De manière subsidiaire, le salon ouvrira une lucarne sur les développements en cours concernant le navire autonome. Ce salon sera également l’occasion de s’interroger sur les problématiques liées au développement du navire autonome qui partage avec le drone les caractéristiques de systèmes inhabité et télé-piloté. L’émergence du navire autonome viendra révolutionner le binôme droit de la mer-droit maritime, notamment dans ses concepts-phares, tels que la définition du navire, le statut du capitaine, les avaries communes, l’assistance et le sauvetage maritime.

Outre la question de la règlementation, il est nécessaire de mettre en lumière les questions fondamentales liées à son impact socio-économique sur l’économie maritime. Pour donc appréhender les défis et tirer profit des opportunités offertes par les drones et navires autonomes, une réflexion devra être menée en amont. Tel est la justification de ce salon. Il réunira plus de 1500 participants composés de chercheurs, d’opérateurs économiques, d’utilisateurs des systèmes inhabités, d’acteurs institutionnels, de manufacturiers de fonctionnaires et d’étudiants reliés de près ou de loin aux divers domaines d’action de drones et du grand public».

Pour rappel, l’académie régionale des sciences et techniques de la mer (Arstm) est l’institution régionale en charge de la formation maritime, portuaire, industrielle et des questions de sûreté et de sécurité en mer des 15 pays francophones de l’Afrique de l’ouest et du centre. L’Arstm est composée de quatre entités : l’école supérieure des transports maritimes, l’école supérieure de navigation, le Centre d’enseignement et apprentissage maritime et l’institut de sécurité maritime inter régional.


MO avec GK
Commentaires


Comment