Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Journées de l’administration agricole délocalisée: La transformation structurelle au menu de la 7e édition

Publié le dimanche 21 octobre 2018  |  Fraternité Matin
AFRICA
© Abidjan.net par Marc-Innocent
AFRICA AGRI FORUM 2016: Ouverture du Forum à Radisson Blu Airport
Jeudi 3 Novembre 2016. Abidjan. L`Hôtel Radisson Blu Airport a abrité la cérémonie d`ouverture de la 3ème édition du Forum Africain de l`Agriculture, Africa Agri Forum. COULIBALY Siaka Minayaha (photo) directeur de cabinet du ministère de l`Agriculture et du développement rural, représentant le ministre Coulibaly Sangafowa Mamadou, a ouvert les travaux


«Transformation structurelle de l'économie agricole». C’est le thème retenu pour la 7e édition des Journées de l'administration agricole délocalisée (Jaad) qui a démarré depuis le mercredi 17 octobre à Bouaké.

L’ouverture de cette 7e édition des Jaad qui coïncide avec la 38e Journée mondiale de l'alimentation (Jma 2018), a été marquée par quatre grandes communications portant sur « La Problématique de la ressource en eau dans la réalisation de l'objectif 'Faim zéro' », «La contribution du genre dans la réalisation de l'objectif 'Faim zéro'», «La sensibilisation à la constitution des Organisations interprofessionnelles agricoles (Oia)». A été également développé, le thème de la Journée mondiale de l'alimentation (Jma 2018).

Le directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Siaka Minayaha, a indiqué que ces journées ont été instituées pour rapprocher l'administration agricole, dans toutes ses composantes, des acteurs sur le terrain. Il s'agit aussi, a-t-il ajouté, d'insister sur l'importance de l'alimentation.

« Un homme qui a faim est un élément dangereux pour lui-même et un homme dangereux pour tous ceux qui sont dans son environnement », a-t-il souligné. Avant de saluer le thème de la Journée mondiale de l'alimentation à savoir, «Agir pour l'avenir: la faim zéro en 2030, c'est possible ».

Prononçant une communication sur ce thème de la Jma 2018, Mme Ziéhi Antoinette de la Fao a invité le gouvernement ivoirien, les organisations professionnelles agricoles, les producteurs et le secteur privé à partager l'idée sur comment parvenir à la ''faim zéro''.

La Secrétaire technique de la cellule genre du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, Mme Kakou Marie-Rachel, a, cependant, plaidé pour la réduction des inégalités entre hommes et femmes pour réaliser la sécurité alimentaire. Car selon elle, si les femmes avaient le même accès que les hommes aux ressources productives, elles pourraient augmenter de 20 à 30% le rendement de leurs exploitations. Ce qui aurait pour effet d'accroître la production agricole totale des pays en développement de 2,5 à 4%.

Kamagaté Issouf
Commentaires


Comment