Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : le Ministre Souleymane Diarrassouba rappelle les engagements du gouvernement en faveur de la promotion de la qualité

Publié le lundi 22 octobre 2018  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie d`ouverture de la 8ème édition des journées nationales de la qualité
Lundi 22 octobre 2018. Abidjan (Plateau). Président de la 8e édition des Journées nationales de la qualité, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a procédé à l’ouverture officielle des activités, ce lundi, à l’auditorium de la Caistab au Plateau. A l’occasion, il est revenu sur l’importance de la qualité dans le développement économique de la Côte d’Ivoire et les engagements du gouvernement en faveur de cette norme.


Président de la 8e édition des Journées nationales de la qualité, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a procédé à l’ouverture officielle des activités, le lundi 22 octobre 2018, à l’auditorium de la Caistab au Plateau. A l’occasion, il est revenu sur l’importance de la qualité dans le développement économique de la Côte d’Ivoire et les engagements du gouvernement en faveur de cette norme. « La qualité est devenue un outil incontournable pour accéder aux marchés de plus en plus concurrentiels et constitue à cet égard, un enjeu stratégique pour nos Etats », a-t-il indiqué.

D’autant plus que, selon lui, elle constitue le levier essentiel du développement économique durable et permet de profiter des débouchés du commerce régional et mondial. « (…) le Gouvernement ivoirien a fait de la promotion de la qualité l’une des priorités dans les Plans Nationaux de Développement (PND) 2011-2015 et 2016-2020 dont l’un des axes stratégiques porte sur la transformation structurelle de son économie par l’industrialisation. C’est conscient de la place de la qualité dans la compétitivité des entreprises appelées à jouer un rôle prépondérant dans l’industrialisation de notre pays, qu’en 2013, le Gouvernement a décidé de renforcer le cadre légal par l’adoption de deux lois par l’Assemblée Nationale, à savoir, la loi sur la normalisation et la promotion de la qualité et la loi sur la contrefaçon », soutient le Ministre en charge de l’Industrie.

Pour lui, en effet, la mise en œuvre de ces textes de loi, à travers les décrets d’application pris et de la Politique Nationale de la Qualité, en cours d’élaboration, contribuera à garantir la sécurité et le bien-être des populations tout en assurant la compétitivité des produits ivoiriens sur le marché international. A cela, le Ministre Souleymane Diarrassouba ajoute les réformes institutionnelles opérées qui ont permis de renforcer Côte d’ivoire Normalisation (CODINORM), et le Laboratoire National d’Essais de qualité, de Métrologie et d’Analyses (LANEMA), de créer le Comité Ivoirien de Normalisation (CIN) et le Comité National de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC). Des structures qui mènent des actions sur le terrain, en vue de l’amélioration de la qualité des produits et de la lutte contre la contrefaçon.

Dans la foulée, il évoque plusieurs mesures et actions réalisées à l’effet de renforcer l’infrastructure de la qualité. Il s’agit notamment de l’appui direct aux entreprises en matière de démarches qualité et aux structures de soutien aux entreprises dans le cadre du Projet d’Appui au Renforcement de la Compétitivité Industriel (PARCSI) ; la prise d’un décret rendant d’application obligatoire les normes de quatorze (14) familles de produits, notamment dans les domaines alimentaires, de la santé, des matériaux de construction, des produits électriques et électroniques etc.

Ce décret constitue un véritable outil de surveillance et de contrôle de la qualité des produits dans notre pays ; la mise en place d’un Programme de vérification avant embarquement de la conformité des importations aux normes applicables en Côte d’Ivoire (Programme VOC) ; qui reprendra le 2 janvier 2019 avec une nouvelle phase pilote ; la promotion des meilleures entreprises inscrites en démarche qualité par l’attribution du Prix Ivoirien de la Qualité ; ayant permis de récompenser plus d’une centaine d’entreprises et enfin, la surveillance du marché par la Direction Générale du Commerce Intérieur.

« Toutes ces mesures et actions engagées par le Gouvernement ivoirien ont permis à notre pays de renforcer les résultats et les acquis en matière de qualité en faveur des entreprises et des populations », se satisfait le Ministre Souleymane Diarrassouba. A la clef, le passage du nombre d’entreprises certifiées d’une centaine en 2013 à plus de 200 actuellement ; le passage du nombre de laboratoires accrédités de 5 en 2013 à 13 présentement ; l’élaboration et la disponibilité de plus de 1.600 normes ivoiriennes ; la mise en place d’un centre d’Information sur les normes et la Réglementation qui permet de gérer une base de données de tous les règlements techniques nationaux relatifs aux produits de 1960 à ce jour. Ce centre de documentation permet ainsi d’offrir aux entreprises des services de veille normative et règlementaire.

Au-delà de ce tableau reluisant des acquis, le président de l’édition 2018 des Journées nationales de la qualité indique que d’importants défis restent à relever pour atteindre le niveau d’une infrastructure de la qualité de renommée internationale. « C’est pourquoi, j’invite les entreprises à placer la démarche qualité au cœur de leur stratégie de développement et à la considérer comme un facteur essentiel de production et de pérennisation de leurs activités », exhorte le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME.

Faut-il le noter, la 8e édition des Journées nationales de la qualité s’est ouverte sous le thème ‘’Quelle infrastructure nationale de qualité performante pour un meilleur accès des produits et services aux marchés’’. Les lampions s’éteindront sur cet évènement le mercredi 24 octobre 2018.
Commentaires


Comment