Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique / Municipale 2018 à Koumassi : Cissé Bacongo : « les résultats proclamés sont l’expression du souhait des populations de Koumassi »

Publié le mardi 23 octobre 2018  |  Partis Politiques
Le
© Partis Politiques par DR
Le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo


Il y a une semaine que la commission électorale indépendante (CEI) déclarait le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo vainqueur des élections municipales dans la commune de Koumassi. Hier, lundi 22 octobre 2018, la tête de liste RHDP était face à la presse pour faire le bilan du déroulement du scrutin, répondre aux accusations de fraudes dont l’accuse son principal adversaire Ndohi Raymond et enfin lever un coin de voile sur ses futurs chantiers.

« Les élections à Koumassi, se sont déroulées dans des conditions régulières, dans de bonnes conditions. Comme partout ailleurs sur l’entendue du territoire national, il y a eu sans doute quelques tentatives visant à perturber le cours des choses mais Dieu merci, ces tentatives ne sont pas allées plus loin, les choses se sont passées dans les meilleurs conditions. Les résultats qui sont sorties des urnes, proclamés d’abord par les commissions électorales locales (CEL) ensuite confirmé par la CEI centrale sont l’expression du souhait des populations de Koumassi », a déclaré Cissé Bacongo. Pour lui, cela témoigne de la volonté affichée des populations de cette commune à vouloir le changement.

Face aux allégations distillées par le camp de l’ancien maire, notamment sur les cas de fraudes et de violences sur le terrain, le Ministre Bacongo a indiqué qu’il ne s’agissait plus ou moins que de l’imagination. Il trouve curieux que la presse, les observateurs et toutes les composantes de nos forces de l’ordre présents sur le terrain n’aient pas fait cas de ce que le camp N’Dohi prétend avoir constaté comme violence et fraudes. « J’ai été surpris de tout ce que j’ai entendu, lu et vu notamment la dernière vidéo sur un cas de fraude. J’ai trouvé tout cela puéril. Ce que je n’apprécie pas c’est le mépris souverain qu’il affiche vis-à-vis des populations de Koumassi. En disant tout ce qu’il dit, c’est comme si les populations ne savent pas ce qu’elles veulent », a dénoncé le vainqueur provisoire des élections à Koumassi. Il a aussi révélé qu’après la proclamation des résultats, deux candidats lui ont adressés leurs félicitations. Il s’agit notamment du député Emolo Claude et du colonel Oka Amani. Tous deux, candidats indépendants et cadres du PDCI.
Contrairement au rapport de l’APDH, Cissé Bacongo a réfuté l’implication de Wattao, dans sa campagne. "Je ne sais pas d’où sort cette histoire", s’est-t-il étonné.

Concernant ses grands chantiers pour faire entrer Koumassi dans la modernité, Cissé Bacongo a annoncé la reprise d’un certains nombres de travaux qui avaient été stoppés à cause des élections. Il s’agit entre autre de la création d’une fontaine au carrefour Kahira, de la construction d’une bibliothèque et d’une cantine à l’école Mondon. Il a également annoncé le démarrage effectif, dans les jours à venir, des travaux de réhabilitation du complexe sportif de Koumassi qui sera doté de tribunes.

Pour finir le vainqueur provisoire des élections municipales à Koumassi a annoncé des visites des quartiers précaires de la commune avec des équipes de l’ONAD et du Bnetd afin d’avoir une idée claire et précise des travaux d’assainissement à envisager une fois que sa prise de fonction en tant que maire sera effective.
Commentaires


Comment