Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

"La cohésion sociale, c’est l’affaire de tous dans l’intérêt de tous", selon le préfet de la région du Poro

Publié le mercredi 24 octobre 2018  |  AIP


Korhogo– Le préfet de la région du Poro, Ouattara Daouda, appelle à l’engagement de tous ses administrés pour consolider la paix et la cohésion sociale dans le nord du pays, estimant que « la solidarité et la cohésion sociale » est « l’affaire de tous, et dans l’intérêt de tous ».

« C’est sur cet appel à la conscience de chacun et de chacune de nous que je déclare lancées les activités de la commission régionale de l’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale dans la région du Poro », a déclaré le secrétaire général de préfecture, Djandé Lorgn Abou Béchir, représentant le préfet Ouattara Daouda à l’occasion de l’installation de cette commission régionale, mercredi, à Korhoho.

Selon M. Djandé qui a souligné qu’il livrait le message du préfet, la mise en place de la commission régionale de la solidarité et la cohésion sociale du Poro devrait permettre de renforcer les fondements idéologiques, culturels et sociaux de la cohésion entre les différentes composantes sociales de la région.

La commission régionale de la solidarité et de la cohésion sociale du Poro comprend 15 membres issus de ministères techniques, d’institutions et d’organisations de la société civile.

Relais techniques de l’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale (OSCS) dans les régions et districts du pays, ces commissions régionales ont pour rôles « de contribuer à la prévention des conflits, d’animer et de coordonner le mécanisme d’alerte précoce de l’observatoire au niveau régional, faire le suivi des indicateurs de solidarité et de cohésion sociale au niveau régional, faire l’état des lieux de la de solidarité et de cohésion sociale et coordonner enfin les activités des mécanismes communautaires d’alerte précoce, a indiqué le directeur général de cet observatoire, Coulibaly Tiohozon.

kaem/ask
Commentaires


Comment