Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Assassinats contre les journalistes dans le monde : Voici les zones les plus meurtrières

Publié le samedi 3 novembre 2018  |  L’intelligent d’Abidjan


L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a publié son rapport annuel sur la sécurité des journalistes et le danger d’impunité, le jeudi 01 novembre 2018, à l’occasion de la journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, célébrée le vendredi 02 novembre 2018.

Selon ce rapport, l’Asie et le Pacifique, les États arabes, ainsi que l’Amérique latine et Caraïbes, sont les zones qui ont arraché le plus, la vie aux hommes de medias dans la période du 01 janvier 2016 au 31 décembre 2018. Ces régions dont le dénominateur commun reste les conflits armés. Sur les 182 cas d’assassinats recensés dans le monde, 155 cas sont dénombrés dans ces territoires. Soit 55 en Asie et Pacifique, 50 dans les États arabes et 50 en Amérique latine et Caraïbes. Pour l’année 2017, c’est la région de l’Asie et Pacifique qui arrive en tête avec 27 cas, suivie de l’Asie et Pacifique, et des États arabes, avec respectivement 22 et 18 cas. Ce qui donne un total de 67 assassinats. Des chiffres en deçà de ceux de 2016 où l’Unesco fait état de 88 morts, dont 32 dans les États arabes et 28 respectivement dans les deux autres zones indiquées ci-dessus.

Pour la plupart, ces journalistes ont été assassinés pour avoir voulu couvrir des évènements, notamment conflictuels, et informer le public. Le continent africain n’est pas en marge de ces hécatombes. Il totalise 07 cas pendant que l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord, ainsi que l’Europe central et de l’Est en enregistrement 11 et 04 respectivement. Sur la période de 2006 à 2017, l’Unesco dit recenser 1010 cas de journalistes assassinés. Mais seulement 115 ont été résolus, soit un taux global de résolution de 11%.

Pour rappel, la journée internationale de l’impunité des crimes commis contre les journalistes a été décrétée en 2013 en la mémoire du journaliste français Ghislaine Dupont et du technicien Claude Verlon de Rfi, enlevés et assassinés à Kidal, dans le Nord du Mali, le 02 novembre 2013.

MO avec IBK
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4314 du 3/11/2018

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment