Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Jean-Louis Moulot prône la cohésion et la paix, gages de stabilité et de développement à Grand-Bassam

Publié le jeudi 8 novembre 2018  |  AIP
Rencontre
© Abidjan.net par D.G
Rencontre d`échanges entre le maire Jean Louis Moulot et les leaders d`organisations de jeunesse de Grand Bassam
Lundi 29 octobre 2018. Grand-Bassam. Une centaine de leaders d’organisations de jeunesse de Grand Bassam ont apporté leur soutien au nouveau maire élu Jean Louis Moulot, ce lundi, lors d’une rencontre d’échanges au domicile de celui-ci.


Abidjan - Le nouveau maire élu de Grand-Bassam, Jean-Louis Moulot a initié une série de rencontres avec les différentes couches socio-professionnelles depuis le 29 octobre au cours desquelles, il exhorte les populations à la paix et à la cohésion, gages de stabilité et de développement dans la commune.

« Nous avons besoin de paix et de cohésion à Grand-Bassam. Nous tendons la main, nous les vainqueurs à ceux qui ont perdu dans les urnes pour pouvoir construire ensemble Grand-Bassam parce que nous ne voulons laisser personne de côté », a laissé entendre le maire Moulot, lors de ces différentes rencontres à son domicile, selon une note d’information transmise, jeudi, à l’AIP.

Cette rencontre fait suite aux remous nés de la contestation des résultats des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre, proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI), donnant vainqueur le candidat Jean-Louis Moulot du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

« On ne va pas s’attarder à perdre le temps dans des palabres inutiles parce qu’à Bassam, nous avons besoin d’unité, nous avons besoin de cohésion, nous avons besoin de respecter les institutions de l’Etat et au nom de ces institutions, nous avons besoin de respecter nos rois et chefs traditionnels qui sont garants de la tradition et qui ont un caractère sacré. », a lancé le maire élu de Grand-Bassam.

Il a également exprimé toute son admiration et sa fierté à l’endroit de ces jeunes « responsables » restés sourds aux manipulations et appels à la violence lancés par certains responsables politiques. Rassurant qu’il n’aura pas de chasse aux sorcières et que tous les enfants de Grand-Bassam travailleront pour le rayonnement de la capitale historique de la Côte d’Ivoire.

Son adversaire, le maire sortant Georges Ezaley a déposé une requête auprès de la Cour suprême pour contester les résultats proclamés par de la CEI donnant Jean-louis Moulot vainqueur avec 48% contre 45%.

(AIP)

bsb/fmo
Commentaires


Comment