Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire se dote d’un manuel de gestion des flux migratoires à ses frontières

Publié le vendredi 9 novembre 2018  |  APA
Audience
© Abidjan.net par Elisée B
Audience accordée par le ministre de l`Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité au vice ministre Polonais des Affaires étrangères en charge des affaires africaines
Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité (Photo) a reçu en audience ce jeudi 24 juillet 2017, la vice-ministre des Affaires étrangères de la République de Pologne en charge des affaires africaines, Joanna Wronecka


Abidjan ( Côte d'Ivoire) - Un manuel de gestion des flux migratoires aux frontières de la Côte d'Ivoire, le premier du genre dans le pays, élaboré dans le cadre du projet « Renforcer la sécurité aux frontières en Côte d'Ivoire » de l'Organisation internationale pour les migrations ( OIM), a été officiellement présenté et remis jeudi à Abidjan au ministre ivoirien de l'intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Ce document qui vise notamment, à accroître la sécurité aux frontières ivoiriennes, permettra aux agents et autorités des localités frontalières d'assurer un contrôle efficace, cohérent et harmonisé des entrées et sorties du pays.

« Ce manuel aura un impact particulièrement positif sur la gestion des flux migratoires à nos frontières», a affirmé M. Diakité dans une allocution, estimant qu'il y a une « relation étroite » entre migration et sécurité.

Selon lui, ce manuel se distingue par son caractère « dynamique» car il sera directement exploitable par tous les professionnels qui pourront gérer la procédure de gestion des flux migratoires. « Ce manuel va permettre à tous les acteurs de la gestion des flux migratoires d'avoir une ligne de conduite conforme à la législation nationale et internationale », a précisé M. Diakité.

Poursuivant, il a appelé tous les agents de l'administration publique, les populations ivoiriennes et les autorités administratives et policières exerçant aux frontières ivoiriennes de « considérer ce guide désormais comme leur bréviaire».

« Les questions migratoires ne peuvent être traitées de façon unilatérale. Elles nécessitent une mutualisation des efforts des États et des organisations internationales », a souhaité le ministre de l'intérieur, réaffirmant la gratitude de l'exécutif ivoirien au Japon qui a financé ce projet et à l'OIM pour sa sollicitude dans le rapatriement en Côte d'Ivoire des ivoiriens « en détresse» dans le monde.

Dans la foulée, M. Diakité a fait savoir « qu'à ce jour, 4822 migrants ivoiriens ont pu regagner la Côte d'Ivoire dans 15 vols charters et 14 vols commerciaux ».

Avant lui, Marina Schramm, le chef de mission de l'OIM en Côte d'Ivoire, s'est félicitée de l'excellence des relations entre son institution et la Côte d'Ivoire. « L'objectif poursuivi en élaborant ce guide compilé à partir des textes internes et internationaux, est de contribuer à standardiser les procédures opérationnelles de contrôles aux frontières », a expliqué, à son tour, Mme Schramm.

Ce nouveau manuel de gestion des flux migratoires aux frontières ivoiriennes est un document de 200 pages divisé en 12 chapitres. Plusieurs objectifs sont assignés à cet ouvrage dont la réduction de la migration irrégulière et le trafic illicite de migrants ainsi que le renforcement de la protection des droits des migrants.

LB/ls
Commentaires


Comment