Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les Etats africains invités à promouvoir la recherche les sciences humaines et sociales

Publié le samedi 10 novembre 2018  |  AIP


Yamoussoukro- Le 5ème congrès de l’Association des historiens africains (AHA), ouvert mercredi à Yamoussoukro a pris fin vendredi avec l'adoption de plusieurs recommandations aux Etats d’Afrique, en vue de promouvoir la recherche et l’enseignement des sciences humaines et sociales.

Les historiens du continent ont souhaité en particulier que la promotion de la recherche dans les domaines de l’histoire politique, l’histoire comparative, les études pluridisciplinaires et l’histoire de la santé en Afrique.

Les participants au 5ème congrès de l’AHA ont demandé aux Etats de soutenir et de financer la diffusion de la production historique sur l’Afrique à travers l’élaboration de manuels d’histoire, l’organisation de la vulgarisation d’émissions audiovisuelles.

Ils ont également recommandé aux chefs d’Etat africains la nécessité d’entreprendre une politique d’érection de lieux de mémoire (musées nationaux, monuments et places publiques) dédiés à des événements ou à des héros nationaux ou africains, devant servir de canal de transmission de la mémoire collective sous forme renouvelée, à la lumière des expériences malienne et ghanéenne.

Le 5ème congrès de l’AHA a aussi préconisé que les différents organismes et institutions soient soutenus par les Etats. A l’attention de l’Union africaine, les historiens ont demandé leur maintien du Centre d’études linguistiques et de traditions orales de Niamey (Niger), vu son rôle dans la promotion des langages et des traditions historiques africaines.

Les dépositaires de la mémoire ont engagé le comité exécutif de l’AHA à entreprendre, dans les meilleurs délais, des démarches auprès des Etats, des gouvernements, des organisations, des institutions et des fondations nationales, régionales africaines et internationales, en vue de l’acquisition de financements et soutiens multiples.

Le comité exécutif devra en outre négocier un accord de siège avec le pays d’accueil en vue de l’attribution d’un local devant abriter le siège de l’AHA et la prise en charge du secrétariat exécutif et du personnel nécessaire à son fonctionnement.

Le 5ème congrès a porté sur « L’histoire africaine et ses enjeux actuels ». Il s'est déroulé à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, à Yamoussoukro.

nam/cmas
Commentaires


Comment