Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ouverture du 3ème Forum Economique des Startups, Incubateurs et Investisseurs d’Afrique : Le Ministre Mamadou Touré rappelle l’action du gouvernement en faveur des startups

Publié le vendredi 16 novembre 2018  |  Ministères
3ème
© Ministères par DR
3ème Forum Economique des Startups: Le Ministre Mamadou Touré propose la mise en place d’un écosystème de startup solide
Le Ministre de La Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes a procédé jeudi dernier à l’ouverture du 3ème Forum Economique des Startups, Incubateurs et Investisseurs d’Afrique.


Avant tout propos, je voudrais, au nom de Son Excellence Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, et du Premier Ministre Amadou GON COULIBALY, souhaiter à mon tour, la cordiale bienvenue aux distinguées personnalités, ainsi qu’à toute la jeunesse présente ici, à l’occasion de la 3ème Edition du Forum Economique des Startups, Incubateurs et Investisseurs d’Afrique.

C’est un honneur tout particulier qui est fait à la Côte d’Ivoire, ainsi qu’à l’ensemble des ivoiriens, d’accueillir les artisans de l’émergence future africaine. Eu égard aux nobles objectifs poursuivis par ces Assises, déclinés bien à propos par le Commissaire Général, Monsieur KABA Mohamed Lamine, je me réjouis d’y avoir été associé en qualité de co-parrain.

Mesdames et Messieurs,
Avec la mondialisation et les progrès technologiques de ces dernières décennies, de nouveaux besoins et défis émergent en permanence.

Dans un contexte aussi mouvant, il est important pour l’Afrique de saisir l’opportunité de cette révolution technologique pour jouer pleinement son rôle, notamment par la valorisation de son capital humain et la transformation structurelle de l’économie, pour une croissance soutenue et plus inclusive.

L’un des atouts majeurs de l’Afrique est sans conteste sa jeunesse, dont les moins de 35 ans représentent 65% de la population totale. Cette population jeune est toutefois confrontée à d’énormes défis, notamment en termes d’éducation, de formation et d’insertion professionnelle.

Face à ces défis, la technologie et l’innovation représentent d’immenses opportunités pour permettre à l’Afrique d’accélérer son développement, à l’instar des pays asiatiques il y a de cela quelques décennies.

Ainsi, avec une population jeune, dynamique, innovante et hyperconnectée, l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique et le développement des startups, contribuent à n’en point douter, à la création d’emplois et à la croissance du continent.

Le gouvernement ivoirien l’a si bien compris, qu’il a fait de la transformation structurelle de son économie et de la valorisation du capital humain, des axes majeurs de son Plan National de Développement (PND) 2016-2020.

Dans ce cadre, le Gouvernement reste convaincu de la capacité des Startups, à travers les incubateurs et les accélérateurs, à contribuer à la création d’emploi décents, innovants et durables.

Aussi, en accueillant ce 3ème Forum Economique des Startups, Incubateurs et Investisseurs d’Afrique, le Gouvernement entend-il traduire et impulser cette vision aussi bien au niveau national qu’au niveau du continent.

Mesdames et Messieurs,


Le programme d’incubation de startups en Côte d’Ivoire, tel qu’envisagé dans le PND 2016-2020, permettra précisément de donner une plus grande capacité technique aux jeunes promoteurs tout en facilitant leur accès au financement.

La phase pilote du programme porte sur 100 startups à fort potentiel de croissance, dans les secteurs de l’agri business et des TIC, pour un montant estimé à 1 500 000 000 FCFA.

Mesdames et Messieurs,

Au regard de l’intérêt de ce programme d’incubation de startups, j’invite les acteurs publics et privés, ainsi que les partenaires techniques et financiers, à développer une meilleure synergie en matière de développement de compétences, d’entrepreneuriat, d’insertion professionnelle et de création de richesses au profit des jeunes.

Quant à vous, Chers Jeunes,
Je vous invite à saisir toutes les opportunités, telles que celles offertes par le présent Forum, pour mobiliser le potentiel qui sommeille en vous.
Vos projets de création ou de développement d’entreprises dans les filières porteuses, sont fortement encouragées et constituent assurément un formidable facteur d’autonomisation et de création de richesse.

De nombreux exemples de révolution technologique partent de l’Afrique. Nous pouvons citer à titre d’exemple, le M-Pesa, ce service de paiement par téléphone portable, qui a propulsé le Kenya au rang de leader mondial de la banque mobile et qui vient de fêter, tout comme l’iPhone, sa dixième année d’existence.

En Côte d’Ivoire, une des initiatives les plus célèbres est la Qelasy, la première tablette numérique « Made In Côte d’Ivoire », à vocation éducative, lancée en 2014 par la société Siregex, aujourd’hui utilisée dans près de 200 écoles du pays, tout comme au Maroc, au Niger et au Sénégal.

Mesdames et Messieurs,
Outre la qualité de la formation, le financement demeure, également, un obstacle majeur au développement de la technologie et de l’innovation en Afrique.
En effet, selon une étude du fonds d’investissement Partech Ventures en 2017, les levées de fonds pour les startups en Afrique ont atteint 500 millions d’euros, contre 20 milliards d’Euros pour les startups européennes.

Face au dévouement et à la volonté de notre jeunesse, nous devons faire preuve de plus d’audace et considérer plutôt ces obstacles comme des opportunités afin d’offrir des solutions efficaces pour la promotion de l’innovation et de la technologie.

Pour sa part, le gouvernement ivoirien a engagé de nombreuses réformes dans ce sens, notamment en 2016, celle de la Formation professionnelle et la mise en place d’un fonds ivoirien de l’innovation, de 131 milliards de FCFA.

Mesdames et Messieurs, Chers Jeunes,

Le forum qui nous réunit ce jour, permettra d’échanger avec les autres pays présents sur les bonnes pratiques et les facteurs de réussite en matière de création et de développement de startups et d’incubateurs. Nous devons tout mettre en œuvre pour pérenniser ce cadre.

A ce stade de mon propos, je voudrais adresser mes vives félicitations au Commissaire Général du présent Forum, M. Kaba Mohamed Lamine, ainsi qu’à son Comité d’organisation, pour cette heureuse initiative.

Je remercie toutes les personnalités, les personnes-ressources et tous les jeunes venus des pays amis, pour partager leurs connaissances et leurs expériences dans ce domaine avec ceux d’ici.

J’encourage et souhaite bonne chance aux compétiteurs engagés pour le prix de la meilleure Startup d’Afrique 2018 et que le meilleur gagne !

En souhaitant plein succès à ces assises, je déclare ouvert le 3ème Forum Economique des Startups, Incubateurs et Investisseurs d’Afrique.

Je vous remercie./
Commentaires


Comment