Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le gouvernement ivoirien s’engage à produire des statistiques nécessaires au pilotage de l’activité économique

Publié le dimanche 18 novembre 2018  |  AIP
Ouverture
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Ouverture du séminaire de dialogue de haut niveau sur le document combiné de stratégie pays
Lundi 03 Septembre 2018. Abidan-Plateau. La ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé a procédé à l`ouverture du séminaire de dialogue de haut niveau sur le document combiné de stratégie pays et de revue de performance du portefeuille pays pour la Côte d`Ivoire.


Abidjan, L'État ivoirien est engagé à produire des statistiques officielles nécessaires au pilotage de l’activité économique, a affirmé, samedi, dans une déclaration du gouvernement produite par la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, à l'occasion de la commémoration de la journée africaine de la statistique, célébrée le 18 novembre.

Selon la ministre, afin d'assurer la disponibilité de statistiques officielles, fiables et de bonne qualité, l’Etat s’est engagé dans une série de réformes visant à relever le niveau de l’appareil statistique national. Il s’agit notamment des travaux de changement de l’année de base d’élaboration des comptes nationaux qui devraient s’achever en 2019, de la reprise du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) dont le dénombrement principal devrait se faire en 2019.

"Cette réforme devrait fournir à notre pays un dispositif statistique solide, performant, capable d’élaborer de façon régulière, des statistiques officielles de haute qualité au service de la transformation structurelle de notre économie et du développement durable et inclusif de notre pays", a signifié la ministre.

L'édition 2018 de cette journée est placée sous le thème, «des statistiques officielles de haute qualité pour assurer la transparence, la bonne gouvernance et le développement inclusif».

Cette journée, instituée en mai 1990, conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et la Conférence commune des planificateurs, des statisticiens et des démographes africains, vise à sensibiliser le public sur l'importance de la statistique dans tous les aspects de la vie socio-économique, culturelle et environnementale d’une nation.

Elle offre également l’occasion de promouvoir une utilisation systématique et à plus grande échelle des statistiques en vue de la prise de décisions basées sur des faits, indique là ministre en charge du développement.

tad/fmo
Commentaires


Comment