Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité: la ville de Korhogo dotée d’une unité décentralisée de la police scientifique et judiciaire.

Publié le mercredi 21 novembre 2018  |  Abidjan.net
Sécurité:
© Abidjan.net par Aly O.
Sécurité: la ville de Korhogo dotée d’une unité décentralisée de la police scientifique et judiciaire
La ville de Korhogo située au Nord de la Côte d’Ivoire a désormais sa police scientifique et judiciaire. L’installation et l’ouverture officielle des locaux de cette structure spécialisée a été faite le 17 novembre 2018 par l’ambassadeur de l’Allemagne en Cote d’Ivoire SEM Michael


La ville de Korhogo, dans le Nord ivoirien, a désormais sa police scientifique et judiciaire. L’installation et l’ouverture officielle des locaux de cette structure spécialisée ont été faites le 17 novembre 2018 par SEM Michael Grau, ambassadeur de l’Allemagne en Cote d’Ivoire, accompagné de son épouse, dans le cadre du projet de renforcement de la police en Côte d’Ivoire. C’était en présence des autorités administratives, du directeur des relations extérieures de la présidence de la république Coulibaly Amadou (Am’s), de hauts gradés de la police nationale, d’élus locaux, de chefs de services, dignitaires religieux et coutumiers.

La bâtisse abritant les services de cette unité spécialisée de la police, à proximité de la préfecture de police, a été entièrement réhabilitée et équipée par l’ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire, a déclaré Mme Diallo, chef du projet. Adama Ouattara, commissaire divisionnaire major et directeur général adjoint de la police nationale, a fait des précisions sur le rôle de la police scientifique. « On ne vient pas à la police scientifique pour déposer une plainte ou convocation … quand la police scientifique intervient elle rend compte directement au procureur de la république. Elle travaille dans le cadre des enquêtes », a précisé le commissaire divisionnaire major. Pour le diplomate Allemand SEM Michael Grau, son pays participe à faire la pacification de la Cote d’Ivoire après la sortie de crise. « C’est dans cet effort de sécurisation du pays après le départ de l’ONU-CI nous avons pris ce programme et tant d’autres… », a souligné le diplomate allemand qui foule le sol de la cité du Poro pour la première fois. Daouda Ouattara, préfet du département de Korhogo et préfet de la région du Poro visiblement satisfait de cette présence n’a pas hésité à souligner: « Cette unité est la bienvenue à Korhogo, la métropole du nord ivoirien, car elle va lutter contre le grand crime dont le jihadisme qui se produit au Burkina Faso et au Mali… ».

Approché, le directeur des relations extérieures à la présidence de la république s’est réjoui de la présence de cette unité décentralisée de la police dans sa ville natale. « Je voudrais avant toute chose remercier la république fédérale de l’Allemagne à travers son ambassadeur qui est un homme pragmatique pour cet accompagnement fait au niveau de la sécurité. C’est un projet qui bénéficie d’un fort appui du G.I.Z et nous sommes heureux que la ville de Korhogo puisse bénéficier d’une unité décentralisée de la police scientifique. Cela participe de la montée en puissance du dispositif sécuritaire de la ville après l’arrivée de la compagnie des sapeurs pompiers militaires, la direction générale de la D.S.T, une direction régionale de la D.R.G, C.R.S… ». Tout cela vient pour renforcer le dispositif sécuritaire et rassurer davantage les populations. La décentralisation de cette unité de la police scientifique va permettre de faciliter les enquêtes, plutôt que tout remonte à Abidjan. Un certain nombre de travaux pourront être faits sur place à Korhogo et nous sommes heureux que l’Allemagne puisse accompagner la Côte d’Ivoire dans son projet. Le chef de l’Etat, son excellence Alassane Ouattara a un ensemble de priorités: santé, éducation…Tout cela ne peut être possible si nous sommes dans un environnement sécuritaire apaisé, si les populations sont rassurées de pouvoir vaquer à leurs occupations en toute quiétude, a noté Coulibaly Amadou dit AM’S . La remise des diplômes de formations et la visite des locaux ont mis fin à cette cérémonie.


Aly OUATTARA
(Correspondant régional)
Commentaires


Comment