Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

UFHB/ 35ème anniversaire des relations sino-ivoiriennes : l’ambassadeur Tang Weibin explique aux étudiants le modèle de réussite chinois

Publié le samedi 24 novembre 2018  |  UFHB
UFHB/
© Autre presse par DR
UFHB/ 35ème anniversaire des relations sino-ivoiriennes : SEM. Tang Weibin explique aux étudiants le modèle de réussite chinois
Jeudi 22 Novembre 2018. Abidjan (Cocody). L’amphithéâtre B du District de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) était paré aux couleurs de la Chine, à l’occasion de la célébration du 35ème anniversaire des relations sino-ivoiriennes. Elle a été marquée par la conférence que l’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, SEM. Tang Weibin a prononcé. Le thème était « Les perspectives des relations ivoiro-chinoises et la politiques de réforme et d’ouverture de la Chine ».


L’amphithéâtre B du District de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) était paré aux couleurs de la Chine, à l’occasion de la célébration du 35ème anniversaire des relations sino-ivoiriennes. Elle a été marquée par la conférence que l’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, SEM. Tang Weibin a prononcé. Le thème était « Les perspectives des relations ivoiro-chinoises et la politiques de réforme et d’ouverture de la Chine ». C’était en présence du Pr Dion Simplice, Directeur de Cabinet Adjoint du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS), représentant le Ministre de tutelle, du Pr Abou Karamoko, Président de l’UFHB, des membres de l’équipe de direction de l’institution, du personnel de l’ambassade de Chine et des étudiants.

Dans son exposé, le diplomate a indiqué que son pays est passé de la pauvreté au redressement et à la prospérité de sorte que 1.3 milliards de Chinois vivent avec une aisance moyenne. Il explique ensuite que les clefs du succès chinois reposent sur 2 mots : la réforme et l’ouverture. Pour lui, la réforme, c’est d’instaurer en Chine une économie de marché et l’ouverture, c’est d’ouvrir la porte de la Chine, et l’intégrer dans l’économie mondiale. La mise en œuvre de ces deux concepts de la réussite chinoise, à en croire l’ambassadeur, s’est opérée en 3 phases. Cette politique a permis à l’Empire Céleste de devenir une grande puissance manufacturière. Elle s’est également alignée sur les règles internationales du commerce et d’investissement de sorte à devenir un composant important de la chaîne industrielle. En outre, elle a mis sur pied, avec différents pays, le vaste programme intitulé « La Ceinture et la Route », favorisant l’interconnexion en matière d’infrastructures, de financement, de l’investissement et du commerce, et les échanges interpersonnels et culturels. En abordant la question des relations avec l’Afrique, l’Ambassadeur Tang Weibin a affirmé que la Chine n’importe pas de modèle étranger, n’exporte pas le modèle chinois et n’imposera pas son modèle aux autres pays. C’est pourquoi, soutient-il, les relations sino-africaines sont fondées sur le principe de « cinq non ». En d’autres termes, pas d’ingérence dans les affaires de ses partenaires et ni de conditionnalités liées à l’aide au développement.

Selon le conférencier, la Chine entretient des relations multilatérales avec la Côte d’Ivoire depuis 35 ans. La Chine, dira-t-il, est le 1er bailleur de fonds bilatéral de la Côte d’Ivoire et son 3ème partenaire commercial et son 1er fournisseur. L’ambassadeur n’omet pas de citer les fruits visibles et tangibles de cette coopération : le barrage de Soubré, le stade olympique d’Ebimpé, l’autoroute de Grand-Bassam, le projet de vidéo-protection d’Abidjan, sans oublier l’autoroute Tiébissou-Bouaké dont les travaux seront lancés prochainement.

Par ailleurs, le Président de l’UFHB, Pr Abou Karamoko, dans son adresse a souhaité la cordiale bienvenue à son hôte. Il a fait remarquer aux étudiants que leur mobilisation fait honneur à l’institution non sans révéler à l’ambassadeur de Chine que les étudiants sont intéressés par son pays. Leur souhait, ajouta-t-il, est d’y aller étudier. À sa suite, Pr Dion Simplice, représentant le Ministre Mabri Toikeusse, a annoncé que le ministère travaille de concert avec la Chine pour le renforcement des capacités des universités pour un enseignement supérieur de qualité. Pour le représentant du ministre, la Chine demeure un partenaire de choix.
Rappelons que l’Empire du Milieu est l’invité d’honneur du festival des cultures et des arts du Tonkpi en décembre prochain.
Commentaires


Comment