Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Infrastructures Economiques : Lancement des travaux de réhabilitation du pont réliant Akoupé- Kotobi-Bongouanou d’un coût estimé à 1 milliard de F CFA

Publié le dimanche 25 novembre 2018  |  Abidjan.net
Lancement
© Autre presse par DR
Lancement des travaux de réhabilitation du pont reliant Akoupé-Kotobi-Bongouanou
Samedi 24 novembre 2018. Les travaux de réhabilitation du pont de Yaffo-Abongoua, porte d’entrée du grand Est de la Côte d`ivoire, ont été lancés ce samedi 24 novembre 2018


Les travaux de réhabilitation du pont de Yaffo-Abongoua, porte d’entrée du grand Est de la Côte d’ivoire, ont été lancés ce samedi 24 novembre 2018. C’est un axe long de 58 km, soit 45 km entre Akoupé et Kotobi et 12 km entre Kotobi et Bongouanou.

Selon Grégoire Sé, Directeur Général de l’entreprise Razel Côte d’ivoire, maître d’œuvre, ‘’le pont réhabilité sera livré dans trois mois et les travaux vont coûter 1 milliard de francs CFA’’.

Ce montant vient en supplément des frais de réhabilitation des 58 km de route, qui a coûté 27 milliards de francs CFA. En effet, c’est peu de temps après l’ouverture à la circulation de la voie Akoupé- Akotobi-Bongouanou, que ce pont qui fait partie de l’ouvrage a cédé le 26 juillet dernier.

Avant de donner le coup de pioche qui traduit l’ouverture des travaux, L’Inspecteur Général d’État Ahoua N’doli Téophile, par ailleurs cadre de la région a tenu à faire des précisions. ‘’Le pont n’avait pas été pris en compte lors de la réhabilitation de la route. Les techniciens l’ont trouvé en son temps assez solide pour tenir encore un peu de temps avant la livraison de la route qui, elle, était impraticable. Malheureusement, la forte pluviométrie enregistrée dans la zone a eu raison de ce pont’’, a expliqué Ahoua N’Doli Théophile, avant de rassurer les populations que dans trois mois, elles auront un pont entièrement réhabilité. Ce qui contribuera au bonheur des opérateurs économiques et des usagers de cette route extrêmement importante qui conduit jusqu’au Ghana.

Le maître d’œuvre de ce chantier a indiqué qu’une étude a été réalisée par le Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) pour maîtriser le débit des grandes pluies afin d’assurer la durée dans le temps de cet ouvrage.

Justin Amon, opérateur économique dans la région et visiblement heureux du lancement des travaux de réhabilitation du pont, attend avec impatience la mise en service de l’ouvrage. ‘’Nous étions obligés de passer par la commune d’Arrah, ce qui rendait notre distance plus longue, freinant ainsi nos activités. Je suis très heureux du démarrage des travaux qui me donne beaucoup d’espoir’’ s’est il exprimé.

C’est le début d’une nouvelle histoire pour la population de la région du Moronou. La livraison de ce pont va mettre fin aux calvaires quotidiens des populations et favoriser le développement de la région. ‘’D’ici fin février 2019, vous aurez votre nouveau pont’’, a conclu l’IGE.

Elisée B.
Commentaires


Comment