Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Politiques de sauvegardes environnementales de la Banque mondiale : un atelier de renforcement de capacités ouvert à Grand-Bassam

Publié le jeudi 29 novembre 2018  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture de l’atelier de formation relatif aux normes de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque Mondiale
Mercredi 28 novembre 2018. Grand-Bassam. L’atelier de formation relatif aux normes de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque Mondiale prévu se tenir du 28 au 30 novembre à Grand-Bassam s’est ouvert ce mercredi. Photo: Abdoulaye Gagnéré, spécialiste environnement à la Banque Mondiale


Du 28 au 30 novembre 2018, Grand-Bassam accueille un atelier sur les politiques opérationnelles de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque mondiale.

A l’ouverture de la rencontre ce mercredi, Abdoulaye Gadiéré, spécialiste des questions environnementales à la Banque mondiale a rappelé que les politiques de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque mondiale visent à faire en sorte qu’on puisse atteindre les objectifs de développement durable des projets qui est le bien-être des populations sans impacter les composantes de l’environnement afin d’atteindre les objectifs de développement des projets tout en minimisant leur impact négatif sur l’environnement.

Son institution a pour ambition, selon ses dires de concilier le développement durable et la protection de l’environnement des populations qui en sont bénéficiaires des projets.

« La Banque mondiale a mis en place un nouveau cadre environnemental et social qui vise à mieux protéger l’environnement et les communautés contre les risques divers » a-t-il annoncé.

Le représentant du ministre Joseph Séka Séka, Zah bi Guillaume a souhaité qu’au terme de ce renforcement de capacités, les bénéficiaires puissent être capables de comprendre « la catégorisation » des politiques environnementales.

L’atelier vise notamment à renforcer les capacités des points focaux des structures membres de la commission interministérielle d’évaluation des études environnementales et sociales sur les politiques de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque mondiale.

67 personnes issues de l’Agence nationale de l’environnement (ANDE), du mécanisme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation des forêts ( REDD+), des structures et des ministères de tutelle prennent part à ce séminaire qui s’achèvera vendredi.

Atapointe
Commentaires


Comment