Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La rationalité dans la gestion de l’Union du Fleuve Mano au centre de 25ème Session ordinaire du Conseil des Ministres tenue à Abidjan

Publié le mardi 4 decembre 2018  |  Abidjan.net
25ème
© Autre presse par DR
25ème Session ordinaire du Conseil des Ministres du Fleuve Mano
La 25e session ordinaire du Conseil des ministres de l`Union du Fleuve Mano s`est tenue le 29 novembre 2018 à Abidjan, et a réuni les ministres de l’Intégration de la Sierra Leone, du Libéria, de la Guinée Conakry et de la Côte d`ivoire.


La 25e session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union du Fleuve Mano tenue le 29 novembre 2018 à Abidjan, et réunissant les ministres de l’Intégration de la Sierra Leone, du Libéria, de la Guinée Conakry et de la Côte d’ivoire, a porté sur ‘’la rationalité dans la gestion de l’union’’.

Il s’est agi de confirmer le fonctionnement normal des organes de l’Union suite au dernier conseil des ministres qui s’est tenu le 3 juin 2017 à Monrovia au Libéria. La rencontre d’Abidjan a examiné et approuvé les rapports du Comité d’Audit et de la Commission Technique Administration et Finance dont les réunions se sont tenues en juillet 2018. Le Conseil des ministres a examiné la mise en œuvre des projets et programmes en cours et surtout le rapport d’un audit organisationnel qu’il a commandité afin d’améliorer la gouvernance administrative et financière.

Le Ministre ivoirien de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Aly Coulibaly, a réaffirmé la détermination de la Côte d’Ivoire à respecter ses engagements. ‘’Notre pays sera toujours conforme à ses engagements pour que vive l’union du Fleuve Mano’’, a-t-il dit. Quant à la présidente du Conseil des ministres, Diene Keïta, Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine de la République de Guinée, elle a invité les différents organes de fonctionnement de l’union à œuvrer pour l’atteinte des objectifs. ‘’En tant que décideur, il nous reviendra à l’issue de cette session d’évaluer les progrès accomplis et prendre les mesures appropriées afin d’aller vers les missions assignées à notre organisation et la réalisation de ses objectifs’’, a-t-elle insisté.

Cette union a été créée en vue de rechercher des voies et moyens pour la stabilité, la sécurité et l’amélioration des conditions de vie des populations de la zone. L’Union du Fleuve Mano exécute présentement les projets d’interconnexions routière et énergétique, le projet d’appui au commerce transfrontalier avec la prise en compte du genre, l’amélioration des régimes de fiscalité du secteur minier et artisanal et le projet de conservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique en Afrique de L’Ouest (WABICC).



Elisée B.
Commentaires


Comment