Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

SOS village d’enfants dévoile ses défis et perspectives

Publié le mercredi 5 decembre 2018  |  AIP


Yamoussoukro -Le directeur national de SOS village d’enfants de Côte d’Ivoire (SOS/VE-CI) Paul Gbato a dévoilé mardi lors d’une conférence publique que sa structure s’est fixée plusieurs défis dont le premier est la réhabilitation du village SOS d’Aboisso devenu vétuste.

Construit en 1983 pour recueillir les orphelins, le village SOS du chef-lieu de la région du Sud Comoé connaît un délabrement avancé.

Intervenant lors de la conférence des directeurs et chefs de service de Yamoussoukro, sur le thème « SOS village d’enfants de 1971 à nos jours : défis et perspectives », le directeur de SOSVE-CI a indiqué que l’autre défi consiste à la mobilisation et à l’accroissement des ressources de 3,8 % à 8 % en 2021.

L’institution vit de dons. L’essentiel de ses ressources vient de l’extérieur. « Au niveau local, nos efforts n’ont pas encore atteint nos espérances », a confié le directeur national de SOSVE-CI. Il a ajouté au chapitre des défis l’autonomisation des structures scolaires et locales et l’accroissement de l’employabilité.

En ce qui concerne les perspectives, il s’agira d’obtenir des financements, de développer des stratégies pour obtenir de l’Etat et des partenaires, des ressources supplémentaires, de renforcer le partenariat avec les structure publiques et privées pour accroître l’employabilité.

Le premier responsable de SOSVE-CI a indiqué que les besoins spécifiques du programme au niveau de Yamoussoukro, c’est la connexion de l’éclairage du village SOS au niveau public afin de réduire le coût de la facture qui s’élève à un million F CFA.

Paul Gbato a également plaidé pour une subvention de la mairie et du District autonome de Yamoussoukro, l’obtention de bourses auprès des partenaires pour 30 % de leurs enfants inscrits dans les grandes écoles.
Il a sollicité une aide pour l’insertion de 75 jeunes filles prises en charge par le programme dans le cadre du projet « tantie bagage », puis souhaité « un appui personnel » du préfet de Yamoussoukro Brou Kouamé pour la purge des droits coutumiers du site de SOSVE de Yamoussoukro.

SOS village est entré en Côte d’Ivoire avec la création en 1971 du centre d’Abobo premier centre en Afrique. Créée en 1949, l’organisation est présente dans 135 pays. Il a pour mission de favoriser un environnement familial pour chaque enfant. SOSVE de Yamoussoukro, a été construit en 2011 et ouvert en 2014 par la mise en œuvre du programme de renforcement de la famille (PRF).

Le centre de Yamoussoukro est constitué de 10 maisons familiales avec 70 enfants dont quatre maisons dans la communauté avec 24 enfants. Deux maisons de transit. Une école primaire et un jardin d’enfants avec 362 élèves dont 296 issus de la communauté environnante. Le centre de la compétence de vie et santé de la reproduction de SOSVE de Yamoussoukro a touché 6 105 personnes lors des activités de lutte contre la drogue, et les mutilations génitales. Le PRF avec 532 enfants issus de 175 familles et sept groupements d’épargne et de crédit.


nam/ask
Commentaires


Comment