Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La sécurisation des paiements des factures d’énergie au centre d’une réflexion à Abidjan

Publié le mercredi 5 decembre 2018  |  AIP


Abidjan-Les ministres chargés de l’Energie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont planché mardi à Abidjan sur les défis du secteur au cours de la 13ème réunion notamment sur la sécurité des paiements des factures d’énergie.

Procédant à l’ouverture des travaux, le ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables, Thierry Tanoh a précisé que l’un des défis à relever au niveau des échanges transnationaux d’énergie est celui de la sécurité des paiements des factures d’énergie en vue de faire face au service de la dette et poursuivre les activités des sociétés nationales d’électricités.

La réunion permettra également d’approuver les documents relatifs au Plan directeur de la CEDEAO pour les développements des moyens régionaux de production et transport d’énergie électrique 2019-2033 et la directive sur la sécurisation des paiements dans le cadre du marché régional de l’électricité.

En effet, pour faire face aux défis en énergie électrique, la CEDEAO a décidé de mettre l’accent entre autres sur l’exploitation commune et partagée des ressources naturelles de la région à travers le développement des moyens de production et de transport régionaux d’énergie électrique, en vue de la création d’un marché régional intégré de l’électricité et la promotion des énergies renouvelables.

C’est dans ce cadre qu’un Plan directeur de développement des moyens de production et de transport d’énergie électrique a été élaboré et adopté dans les années 2000, puis révisé en 2012 pour couvrir la période 2012-2025 pour aboutir à la mise en service de près de 650 MW de capacité de production additionnelles et la construction d’environ 1300 km de ligne d’interconnexion.

Selon Thierry Tanoh, le système d’échange d’énergies adoptées par les Etats membres de la CEDEAO pour résoudre les problèmes énergétiques auxquels fait face la sous-région est l’intégration des réseaux électriques nationaux dans le cadre d’un marché régional unifié et régulé de l’électricité en vue d’assurer un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif aux populations des Etats membres de la CEDEAO.

Pour le ministre, cette option présente l’avantage de surmener la barrière de l’inégale répartition des importantes ressources énergétiques dont dispose la sous-région.

bsp/ask
Commentaires


Comment